Corps Européen de Solidarité: quelles priorités?

La Commission européenne lance aujourd’hui une consultation publique afin de recueillir l’avis des jeunes, enseignants, animateurs socio-éducatifs, organisations et employeurs sur le renforcement du tout nouveau corps européen de solidarité et les priorités à privilégier.

Participez: https://ec.europa.eu/info/content/public-consultation-european-solidarity-corps_fr

Marianne Thyssen, commissaire pour l’emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs, a déclaré à ce propos: «Je suis heureuse de constater que la mise en place du corps européen de solidarité progresse de manière satisfaisante et conformément aux attentes. Le grand nombre d’inscriptions déjà enregistrées nous permet de conclure que les jeunes Européens saisissent cette nouvelle chance d’améliorer leur employabilité tout en exprimant leur solidarité et je me réjouis d’entendre leurs points de vue. »

Le corps européen de solidarité a été lancé par la Commission le 7 décembre 2016. Il propose à des jeunes entre 18 et 30 ans de participer à tout un éventail d’activités de solidarité en réponse à des situations difficiles dans l’ensemble de l’UE. Il permettra non seulement à ces jeunes d’acquérir une expérience inestimable et des compétences précieuses au début de leur carrière mais contribuera aussi à promouvoir et à renforcer la solidarité, l’une des valeurs fondamentales de l’Union européenne.

Depuis le lancement, plus de 21 000 jeunes se sont déjà inscrits auprès du corps européen de solidarité. Les organisations participantes devraient pouvoir commencer à chercher les candidats appropriés début mars, avec les premiers participants rejoignant des activités de solidarité dès le printemps. L’objectif est d’atteindre 100 000 jeunes engagés dans le corps européen de solidarité d’ici la fin de 2020.

Page d’inscription pour le corps européen de solidarité: https://europa.eu/youth/SOLIDARity_fr