Prêt à vivre une expérience de mobilité à l’étranger !

 Tous les mois, l’ADICE forme les participants aux projets de mobilité durant deux journées consécutives, afin de les préparer au mieux à leur départ.

Au cours de la formation, plusieurs thématiques sont abordées : l’Europe, la sécurité, l’interculturalité et la valorisation de leur expérience.

Sept volontaires et stagiaires sont donc venus à l’ADICE. Parmi eux, Clémentine, 21 ans, s’apprête à partir au Portugal pendant 6 mois. Après avoir effectué un service civique dans l’association Musical’isle à proximité d’Avignon, elle a choisi de poursuivre un volontariat dans le domaine de la communication mais cette fois-ci à l’étranger.

Nous avons profité de sa présence pour lui poser quelques questions afin d’en apprendre plus sur sa future aventure.

Au sein de quelle structure vas-tu réaliser ton service volontaire ?

Mon SVE s’effectuera au sein d’une association nommée Rato-ADCC (Associação para a Divulgação Cultural e Científica). Il s’agit d’une structure qui favorise l’accès à l’apprentissage des outils issus des nouvelles technologies de l’information et de la communication, en proposant des formations aux personnes n’ayant pas accès à ces outils.

Quels sont tes objectifs ?

Apprendre de nouvelles méthodes de travail, enrichir mes compétences professionnelles, apprendre le portugais et améliorer mon anglais.

Quelle sera ta mission ?

Ma mission va être de renouveler les outils de communication déjà mis en place comme des affiches, des brochures, pour promouvoir l’association, présenter les activités qu’elle propose. Je pourrai également créer de nouveaux outils, faire des montages vidéo, alimenter son site internet. Je vais présenter ses activités dans des forums, des écoles, pour toucher le public ciblé. Je vais aussi participer à des formations en tant que formateur et apprenant pour développer mes savoir-faire.

Qu’attends-tu de cette expérience sur le plan professionnel et personnel ? 

Mes attentes sont principalement de découvrir le milieu associatif à l’étranger car c’est le milieu qui me plait le plus et acquérir de nouvelles compétences en communication visuelle.

Personnellement, c’est de développer la confiance en moi, apprendre à m’adapter dans un autre contexte, apprendre à apprivoiser mon stress, une situation inconnue, rencontrer de nouvelles personnes venant de pays différents, avoir des contacts à l’étranger.

Quel est ton ressenti avant ton départ ?

Un mélange d’excitation et d’appréhension, et puis j’ai entendu beaucoup de bons retours qui disaient que c’était une expérience trop bien, ça devrait aller !

Partagez !