Une semaine à LINK (Italie)

3 volontaires en Service Civique à l’ADICE ont eu l’opportunité de participer au programme « Mobilité des Travailleurs de Jeunesse » en se rendant une semaine en Italie au sein de l’association LINK

Durant une semaine, les trois volontaires ont découvert le fonctionnement et les activités de l’association à travers ses différentes antennes et ont pu « suivre » les volontaires en Service Volontaire Européen (SVE) dans leur vie de tous les jours.

DSCF1326LINK a été créé en 2003 par Mino et Lucia (des travailleurs de jeunesse) à Altamura, petite ville de 67 000 habitants dans les Pouilles (région sud de l’Italie). Aujourd’hui, l’association se compose des « créateurs » de l’association (difficile de les appeler « directeurs ») et de trois salariées dont une est arrivée comme volontaire en SVE, il y a 8 ans.

A LINK, la hiérarchie n’est pas fortement marquée : Lucia et Mino ont la responsabilité juridique et financière de l’association mais c’est important pour eux de décider des activités et projets avec l’aide des salariés et des volontaires.

Que fait LINK?

C’est une petite association pleine d’énergie et d’ambition, créée dans le but d’offrir un lieu d’activités culturelles et d’échange aux jeunes de la ville dans l’optique de répondre à leurs besoins en termes de participation, citoyenneté active et sentiment d’appartenance à l’Union Européenne. Dans le but de développer l’interculturalité et l’éducation non-formelle, l’association accompagne également les jeunes de la ville qui souhaitent réaliser un projet à l’étranger. En ce sens, LINK est un lieu d’envoi et d’accueil de volontaires via le dispositif du Service Volontaire Européen.

Aujourd’hui, le problème observé par les membres de l’association est : les jeunes d’Altamura se rendent à LINK  pour partir à l’étranger mais ils ne profitent pas des activités locales. Les salariés et volontaires agissent pour la sensibilisation des jeunes aux activités et au volontariat local avant que ceux-ci partent à l’étranger.

DSCF1620

Dans la peau d’un volontaire à LINK :

A l’association, les volontaires se succèdent : courts termes et longs termes trouvent leur place au sein de l’organisation même si pour certains le temps d’adaptation est plus long. La « non-hiérarchie », l’indépendance des jeunes, la découverte d’une nouvelle culture et d’une nouvelle langue sont des éléments parfois déroutant pour des jeunes ayant peu voyagé.

En outre, l’adaptation se fait grâce aux cours d’italien dont les volontaires bénéficient. Ils habitent également tous ensemble dans deux appartements à Porta Bari et Santa Teresa où l’ambiance auberge espagnole est omniprésente (Irlandais, Macédoniens, Espagnols, Slovaques, etc. cohabitent). Tout se fait à pied dans la ville et la vie locale n’est pas chère (comparée à la France). On y mange de bonnes Focaccia, glaces, Panzerotti, Mozzarella, etc.

En tant que volontaire, les activités sont très variées : récupération et réparation de vélos, cours de langue, animation d’ateliers sur l’histoire locale, création d’activités pour la Journée de l’Europe ou pour le festival médiéval local Federicus. Ces activités sont à destination des jeunes mais par exemple les cours de langue profitent également aux personnes âgées.

DSCF1609

Les autres activités de LINK :

L’association a répondu à un appel à projets de la ville d’Irsina pour l’ouverture d’une médiathèque dans la ville. Durant 4 ans, LINK organise des activités pour les jeunes : cours de langue, discussions, projection de films, etc. dont les volontaires s’occupent avec l’aide d’un salarié.

Par ailleurs, Matera est une ville à 30 minutes d’Altamura dans la région de Basilicata. C’est une ville touristique (capitale européenne de la culture 2019) où les jeunes n’ont pas beaucoup d’activités et n’ont pas accès à l’information sur la mobilité. En ce sens, LINK a créé « Basilicata Link » pour informer les jeunes sur les possibilités de mobilité internationale grâce à Erasmus +. Les volontaires participent à l’animation de cette « antenne » et organisent des activités culturelles.

Dans un futur proche, LINK souhaite toucher d’autres villes de cette région afin de développer le réseau de volontariat. L’agence nationale Erasmus+ veut développer les programmes de mobilité dans les petites villes désertées par les jeunes après le lycée.

Découvrez le témoignage d’Anna, jeune volontaire partie faire un SVE de 9 mois à LINK: cliquez ici.

DSCF1787

DSCF1408