« Objectifs de l’Union européenne et politiques mises en œuvre »

obj-UE

 

 

Dans ce livret sont identifiés quatre objectifs prioritaires de l’Union européenne autour desquels sont définis et construits les divers programmes et politiques. Ces objectifs sont les suivants :

1.  Renforcer une communauté de démocratie, de droits et de culture

  • Agir contre les discriminations
  • Promouvoir la culture européenne, dans son unité et sa diversité

2.  Soutenir l’économie européenne

3.  Agir pour un développement durable

  • Protéger l’environnement

4.  Affirmer la place de l’Europe dans le monde

  • Défendre les valeurs de l’Union européenne sur le plan international
  • Aider les pays en développement

Retrouvez ci-dessous un avant-goût du contenu de cette brochure où nous vous détaillons deux des principes et objectifs de l’Union européenne qui y sont évoqués : « non-discrimination » et « solidarité ».

La réalité du principe de non-discrimination dans l’Union européenne

On peut retrouver ces objectifs dans différents traités (textes fondateurs et régulateurs) de l’Union européenne à l’instar de l’article 2 du Traité sur l’Union européenne qui évoque le « respect des droits de l’homme, y compris des droits des personnes appartenant à des minorités ». On retrouve encore ce principe de non-discrimination à l’article 10 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne « l’Union cherche à combattre toute discrimination fondée sur le sexe, la race ou l’origine ethnique, la religion ou les convictions, un handicap, l’âge ou l’orientation sexuelle ».

Hormis la mention de ce principe dans les textes, l’adhésion au principe de non-discrimination est l’un des « critères politiques » que doivent remplir les pays candidats pour pouvoir adhérer à l’Union européenne.

Ce principe est véhiculé dans tous les programmes et projets de mobilité financés par l’Union européenne comme le Service Volontaire Européen.

On peut noter également la présence d’un programme de financement européen pour les droits, l’égalité et la citoyenneté qui contribue à promouvoir la lutte contre toutes les formes de discrimination et d’intolérance en Europe. Il est doté à cet effet de 439 millions d’euros de budget entre 2014 et 2020.

De ce principe de non-discrimination découle la promotion de l’égalité des chances pour tous avec la mise en œuvre de politiques d’investissement social afin de lutter contre l’exclusion et la marginalisation. Parmi ces politiques, on peut citer :

le programme pour l’emploi et l’innovation sociale qui est principalement destiné à lutter contre le chômage des jeunes dans les régions européennes les plus touchées ;

la Garantie pour le jeunesse qui vise à lutter contre le chômage des jeunes en proposant à tous les moins de 25 ans une offre d’emploi, de stage ou d’apprentissage adaptée à leur situation dans les 4 mois suivant la fin de leur scolarité ou la perte de leur emploi ;

-l’allocation obligatoire de 20% des ressources FSE par chaque Etat membre de l’Union européenne à l’intégration des personnes en difficulté sur le marché du travail

Or, la mise en œuvre des politiques de l’Union européenne ne repose pas uniquement sur des institutions et des gouvernements qui agissent en autarcie. Ainsi, la création en 2010 de la Plateforme européenne contre la pauvreté et l’exclusion sociale a pour objectif d’encourager le partenariat avec la société civile.

D’autres principes sont également mis en exergue dans les traités de l’Union européenne à l’instar de la solidarité qui figure comme un objectif prioritaire.

La politique de « solidarité » de l’Union européenne

L’Union européenne promeut le soutien aux pays de l’Union européenne en difficulté mais ne limite pas ses actions à son seul périmètre géographique. En effet, elle apporte également son aide à des Etats voisins désireux de renforcer leur démocratisation et ainsi d’accélérer leur transition vers un Etat de droit. Cette aide s’inscrit dans ce qui est connu comme Politique européenne du voisinage (PEV).

De même, il est important de signaler que l’Union européenne se montre particulièrement impliquée dans l’action humanitaire en se positionnant comme premier donateur mondial d’aide humanitaire (à hauteur de plus de 50%) et comme l’un des principaux fournisseurs de l’aide au développement. L’Union européenne mène ainsi de nombreuses missions de gestion des crises.

Le développement de ses voisins et partenaires est par conséquent l’un de ses objectifs premiers comme l’illustre son engagement à atteindre les 8 objectifs du millénaire pour le développement (OMD) adoptés dans le cadre des Nations Unies. Les partenariats et le dialogue mis en place par l’UE avec les pays en développement couvrent des sujets économiques, politiques et de société. Elle a adopté en 2011 un Programme pour le changement qui vise à accroître l’impact et l’efficacité de l’aide extérieure de l’Union européenne. Les secteurs d’activité sont concentrés et priorité est mise sur les pays les plus pauvres et les plus vulnérables.

2015 est d’ailleurs l’Année européenne pour le développement.

 

Afin d’en apprendre davantage sur les différents objectifs de l’Union européenne et les politiques de mise en œuvre, nous vous invitons à vous rendre dans nos locaux au 2 avenue Jean Lebas, 59100 Roubaix  (ADICE-Centre d’information Europe Direct de Roubaix-Nord-pas-de-Calais) où vous pourrez obtenir un ou plusieurs exemplaires gratuits.

Partagez !