Anne-Paule, Erasmus pour Jeunes Entrepreneurs, Irlande

Anne-Paule s’apprête à partir 4 mois en Irlande avec le programme ‘Erasmus pour jeunes entrepreneurs’. Lors de sa préparation au départ à l’ADICE, elle parle de son projet.

img_2755

Pouvez-vous vous présenter ?

« Je m’appelle Anne-Paule, j’ai travaillé pendant 13 ans pour des collectivités publiques dans le montage et le suivi de projets européens, principalement pour des communautés de communes ou des regroupements de communautés de communes, en milieu rural en Ariège. Essentiellement sur des projets franco-espagnols.

J’ai pu voir tous les côtés positifs de ce type de projets par rapport à la valeur ajoutée que ça pouvait générer sur les programmes d’action locale.
Mais j’ai pu aussi voir les limites, c’est-à-dire que, bien souvent, c’est vu seulement comme des sources de financement et l’aspect ‘coopération’ n’est pas considéré dans toute sa mesure.

J’aimerais valoriser l’échange de bonnes pratiques, prendre le temps de suffisamment bien construire un projet en amont, le rendre pertinent, d’améliorer la compréhension des partenaires, des contextes… D’où l’idée de mettre à profit mes compétences dans un projet professionnel qui m’anime d’avantage, je voudrais me lancer dans le métier de consultant. Des amis à moi se sont lancés dans l’aventure, ils sont auto-entrepreneurs et notre idée serait de pouvoir créer une coopérative d’activités et d’emplois sur lesquels on pourrait travailler ensemble. »

Comment le programme ‘Erasmus pour jeunes entrepreneurs’ va vous aider dans votre projet ?

« Ce programme va me permettre de vérifier que mon projet est viable économiquement pour moi et de vérifier les attentes des structures qui pourraient faire appel à nous et ainsi vérifier si mon business plan a été bien pensé par rapport à ces attentes-là.

J’aimerais également améliorer mon anglais, car sans un bon niveau d’anglais je ne pourrai pas prétendre développer des projets européens.

En parallèle, comme la structure chez laquelle je pars est très investie dans le design de service,  cet échange va me permettre de pouvoir comprendre comment ils travaillent et mettre en place ce type de méthodologie. »

Comment avez-vous trouvé votre entrepreneur d’accueil ?

« J’avais entendu parler d’eux grâce à un projet qu’ils ont mené sur le design européen. Je les ai contactés directement par mail et ils m’ont répondu qu’ils étaient intéressés. J’ai regardé plus en détails qui ils étaient, leur projet et j’ai vu que ça correspondait à mes attentes.

J’ai reçu également des propositions d’entrepreneurs qui m’ont contacté via la plateforme ‘jeunes entrepreneurs’ après avoir consulté mon profil. Des entrepreneurs italiens, belges et portugais m’ont contacté avec des projets intéressants mais j’ai finalement choisi l’entrepreneur irlandais. »

Après ces 4 mois d’échange, quel va être votre objectif ?

« Cette expérience va me donner des pistes d’amélioration de mon projet professionnel. Ça va me  permettre de revenir en France et de peaufiner mon projet commun de regroupement de consultant. Je pourrai faire un retour de mon expérience à mes futurs collègues et lancer le processus dès 2017. Je vais peut-être avoir une double activité dans un premier temps ce qui peut être rassurant avant de me lancer à 100% dans ma nouvelle entreprise. »