Caroline, Service Civique International, Arménie

Barev dzez! Yes em Caroline. Yes ksan yerku tarekan em. 

 

Eh oui c’est de l’Arménien ! Cela signifie : Bonjour ! Je suis Caroline. J’ai 22 ans.

J’ai eu la chance d’être volontaire en Arménie pendant six mois à Erevan, la capitale, grâce au service civique. Une destination qui sort des sentiers battus et qui a suscité mon attention dès le début. (Bon je dois vous avouer que je ne savais même pas situer l’Arménie sur une carte auparavant…). Mais c’était le début, vous comprenez !

Je voulais partir à l’étranger après ma licence afin d’acquérir de l’expérience dans le domaine de l’environnement, améliorer mon anglais, me rendre utile, prendre confiance en moi…

Grâce à Armenian Volonteer Corps, la structure qui accompagne les volontaires, j’ai pu effectuer mon service civique à Urban Fondation for Sustainable Development, un organisme local à but non lucratif. Celui-ci s’occupe du développement communautaire, des questions environnementales comme la gestion des déchets ou encore l’efficacité de l’usage de l’eau en Arménie.

J’ai eu comme mission de présenter le projet zéro déchet et appliquer des actions au sein de la structure ainsi que promouvoir et faire découvrir la culture et la langue française pour les employés.

Après quatre mois, j’ai voulu m’éloigner de la capitale afin de découvrir en profondeur les traditions et cultures Arméniennes. J’ai passé un mois à Gyumri où j’ai vécu dans une famille d’accueil avec la grand-mère, la mère, le père, la belle-mère, la fille, les deux enfants et le chat !!! Il faut dire qu’en Arménie il est très commun de vivre en famille.

A Gyumri, j’ai été volontaire à l’université de Shirak où je donnais des cours de français aux étudiants, je faisais des ateliers sur le thème de l’environnement avec les adolescents à Komitas Action Suisse Arménie et enfin je donnais des cours d’anglais à l’orphelinat pour les enfants. Des tâches diverses et enrichissantes.

Je suis satisfaite de ce que j’ai pu réaliser. Mon expérience m’a permis d’ouvrir mon esprit sur le partage culturel et la solidarité internationale.  Les cours d’Arménien proposé par AVC m’ont vraiment permis de parler avec les locaux et de me sentir intégrée. J’ai découvert une culture, une langue, une histoire riche, visiter le pays en profondeur pas seulement comme une touriste. Je me suis rendu compte à quel point nous avons de la chance de réaliser une expérience comme celle-ci ! Et si toi aussi tu ressens cette envie de partir à l’étranger, crois en toi et va au bout de tes rêves.

Cette expérience sera sans doute un atout pour mon futur et je ne pense pas en terminer là.

Partagez !