Aïda, Service Civique International, Macédoine

« Osez-vous lancer dans l’aventure de partir à l’étranger vous ne le regretterez pas, vous repartirez avec l’envie de voyager encore plus et pleins de souvenirs en tête. »

Je suis Aïda, volontaire de 25 ans, à Skopje en Macédoine, pour une durée de 10 mois . Un petit pays des Balkans qui m’était encore inconnu. J’ai effectué mon projet dans un centre pour enfants Roms situé à Shuto Orizari, là où se trouve la plus importante concentration de Roms au monde.

Au cours de ces 10 mois j’avais pour tâche d’assister l’équipe pédagogique du centre en aidant à enseigner aux enfants les bases du macédonien et mathématiques. J’ai aussi mis en place des activités manuelles ainsi qu’une collecte de fonds.

Pour laquelle je vous invite à soutenir. N’hésitez pas à partager avec votre entourage. Merci par avance pour votre soutien. https://gogetfunding.com/essential-needs-for-a-better-life/

En parallèle, j’ai écris des articles pour le magazine de mon organisme d’accueil, VOICES.

Et j’ai également eu la chance de découvrir un autre domaine, celui du handicap, puisque j’ai passé quelques jours dans un centre pour enfants autistes.

La décision de partir pour une mission de volontariat de long terme a été mûrement réfléchie. J’ai eu le besoin de faire une pause dans mes études afin de savoir ce que je voulais vraiment faire de ma vie professionnelle. Au terme de cette année, je sais dans quel domaine m’orienter.

La barrière de langue a été une difficulté puisque les enfants ne parlent pas anglais et je ne parlais pas un mot de macédonien au début du projet. Les gestes et sourires ont été très utiles pour passer outre ce problème.

J’ai été surprise de l’accueil, de la gentillesse des Macédoniens, Albanais, Turcs, Roms…Et oui, la Macédoine est un pays au sein duquel se côtoient différentes ethnies et religions. Au hasard des rues, vous rencontrer des gens toujours prêts à vous aider même si la barrière de la langue fait défaut.

Un point qui m’a aussi marqué, c’est le train de vie posé et tranquille des macédoniens. Ils prennent le temps pour tout.

Osez vous lancer dans l’aventure de partir à l’étranger vous ne le regretterez pas, vous repartirez avec l’envie de voyager encore plus et pleins de souvenirs en tête.

C’est certain, dès que possible, je reviendrai en Macédoine et dans cette surprenante région que sont les Balkans.

Partagez !