Charlotte, Service Volontaire Européen, Portugal

Venez découvrir l’initiation à la mobilité comme Charlotte partie 1 mois au Portugal pour un Service Volontaire Européen.

« Cette expérience a été très enrichissante pour moi car elle m’a permis d’affirmer ma passion et de me conforter dans le choix de la voie professionnelle que j’aimerai emprunter. »

Je m’appelle Charlotte, j’ai 18 ans, et au mois de Novembre, j’ai eu la chance de partir pour un Service Volontaire Européen au Portugal pour une durée d’un mois. Accompagnée d’une autre volontaire de l’ADICE nommée Alice, nous nous sommes rendues le premier jour à l’aéroport de Bruxelles, pour atterrir en début d’après-midi à l’aéroport de Lisbonne. Après avoir pris une heure pour déjeuner dans la ville, nous avons pris notre bus qui nous a déposé dans la région de Leiria, plus exactement dans la municipalité de Batalha. C’est en arrivant que nous avons rencontré notre mentor prénommé Rui. Celui-ci nous a accompagné jusqu’à notre logement ; une résidence dans le petit village de Bezerra qui se situe à proximité de la réserve de Sierra de Aire e Candeirios.

Après cela, j’ai rencontré les autres volontaire de différentes nationalités et notre cuisinière ; Carminda . La structure d’accueil de notre service Européen se nomme Vertigem, c’est celle-ci qui nous a amené à travailler sur plusieurs activités de la zone. Nous avons, par exemple, pu travailler à la ferme où nous nous rendions à pieds ou à vélo, accompagnés de Carminda, pour nettoyer l’enclos des vaches, du cochon, les nourrir, remplir l’eau de ces derniers mais aussi des poules et des lapins. Le premier jour a été mémorable car nous avons participé à un atelier de poterie très enrichissant. Le fait de pouvoir peindre sur des assiettes nous a permis d’observer les éléments qui nous entouraient et qui faisaient la beauté du paysage.

Toujours en compagnie de Carminda nous avons aussi pu jardiner, que ce soit au champs qui appartient à la ferme (où nous avons rependu des sacs d’avoine pour faciliter le travail du tracteur) ou bien dans le jardin de la « résidence jaune » comme nous l’appelions (l’endroit où nous prenions tout nos repas) où nous avons par exemple eu l’occasion de planter des oignons.

Le Service volontaire nous a aussi permis de travailler avec Augusto, un berger avec qui nous avons pu faire des balades dans les montagnes, accompagnés de ses chèvres, tandis que nous collectionnons des glands ainsi que des fruits appelés arbouses. Nous avons aussi pu faire la connaissance de Joao, ce dernier travail pour la communauté. Nous l’avons accompagné dans ses tâches quotidiennes en nettoyant les trottoirs, en ramassant des panneaux présents sur la route ainsi que du bois qui nous servait à faire chauffer la résidence.

J’ai choisi ce projet car j’ai toujours été intéressée par l’environnement et le monde animalier, et la proximité avec la nature semblait idéale. De plus, cela m’a permis de faire des rencontres inoubliables, entre les personnes qui constituent la structure, et les autres volontaires.

Très peu de difficultés ont été rencontrées. Cependant, je ne retiens que le positif de ce volontariat, et en garderai toujours de très bons souvenirs !

 

Partagez !