Djamila, Jeune Ambassadeur, USA

« Out of a mountain of Despair, a stone of Hope » Martin Luther King

B0_7b8oCQAA-XPu

J’ai voulu participer à ce programme car je trouvais intéressant de comparer le mode associatif américain au monde associatif français. De plus, j’ai pensé qu’il serait judicieux de m’inspirer de ce que j’aurais vu à Washington D.C. dans mes projets associatifs, si possible. En France, je fais partie d’une association nommée « Phoenix, égalité des chances ». […]

En France, je fais partie d’une association nommée « Phoenix, égalité des chances ». Dans cette association, il y a 9 projets et je suis tutrice de deux d’entre eux :
– « A chacun son excellence » : nous suivons des élèves de deux lycées des quartiers nord de Marseille. Tous les samedis, nous organisons des séances durant lesquelles nous faisons des quiz d’actualité, de l’orientation, des débats etc. Nous organisons également 2 voyages culturels et un voyage de révision par an. Nous suivons les élèves de la seconde à la terminale.
– « Sup d’om » : nous faisons de l’aide au devoir au centre de formation de l’Olympique de Marseille, tous les mardis et jeudis soir. Nous suivons les élèves de la 3e à la terminale.

Pour ce séjour, je m’étais fixé plusieurs objectifs à réaliser : en apprendre plus de monde associatif américain, échanger et créer des liens avec les lycéens et acteurs associatifs, échanger avec les différentes structures à Washington et leur présenter mon projet, et enfin, récolter des conseils de la part des ONG et associations rencontrées à Washington D.C. Dans l’ensemble, j’ai pu accomplir ces objectifs.

La première semaine à Washington D.C. était consacrée à la visite de la ville et des monuments principaux. Trois de ces visites m’ont vraiment marquées :
– le mémorial de Martin Luther King : j’ai trouvé ça vraiment impressionnant, aller voir ce mémorial d’un personnage historique marquant était plus que plaisant. J’ai beaucoup aimé les nombreuses citations sur les murs.

– le département d’État : c’était incroyable ! Tout d’abord, je pense que c’était une réelle chance pour nous d’aller dans un tel endroit. De plus, nous avons pu discuter avec plusieurs diplomates qui nous ont vraiment séduits avec leurs expériences et anecdotes. J’ai beaucoup aimé cette visite.

– enfin le Newseum, un de mes musées préférés ! On y retrouve plusieurs faits sur l’évolution des médias retranscrit de différentes façons : photos, articles, films etc.

Lors de la deuxième semaine, j’ai beaucoup aimé découvrir des ONGs de différentes sortes : centre social s’occupant de jeunes, centre artistique, ONG pour trouver des fonds pour des projets à l’étranger etc. De plus, les intervenants étaient très convaincants et avaient l’air de beaucoup aimer ce qu’ils faisaient ! Ils n’ont pas hésité à nous questionner sur nos projets et nous donner des conseils.

Plusieurs choses m’ont marqué lors de mon séjour aux États-Unis. J’ai beaucoup aimé le côté chaleureux des américains. La première semaine dans l’hôtel, nous avions déjà fait des rencontres juste en prenant l’ascenseur ! La deuxième semaine, nous sommes allés dans un lycée avec l’ONG Liberty Promises qui s’occupe de l’intégration de lycéens immigrés, et nous avons vraiment pu échanger avec ces jeunes, et aujourd’hui encore, nous sommes en contact avec eux, ils prennent de nos nouvelles et nous aussi, ça fait chaud au cœur !

Sur le plan personnel, cette expérience m’a apporté une plus grande ouverture d’esprit. En effet, le fait d’être pendant deux semaines avec des personnes différentes, je pense que cela m’a permis d’être encore plus à l’écoute et plus curieuse sur la façon de penser des autres. J’ai également pu obtenir de nouvelles idées et de nouveaux contacts pour développer mes projets associatifs.

Je pense que le fait d’avoir vécu cette expérience me permettra d’être toujours liée à l’engagement associatif. J’aimerais, si possible, en collaboration avec la préfecture de Marseille et le consulat des États-Unis à Marseille faire découvrir ce pays à mes tuteurés : organiser des séances avec des intervenants du consulat, organiser une sortie à Paris pour visiter l’ambassade des États-Unis sur place…

« Out of a mountain of Despair, a stone of Hope ». Cette phrase tirée du célèbre discours I have a Dream de Martin Luther King m’a marquée car je trouve qu’elle représente bien notre combat à tous, jeunes lycéens et acteurs associatifs. En effet, cette citation signifie que malgré les difficultés, il faut persister. A force de détermination, on arrive toujours à nos fins.