Dolène, stage professionnel, Turquie

Dolène est partie 3 mois à Istanbul dans le cadre d’un stage professionnel.

Dolène mise en situation

« Selon moi, les expériences internationales permettent de se créer un réseau, de découvrir de nouvelles méthodes de travail et donc de démontrer son adaptabilité, elles forgent le caractère et intriguent les recruteurs. Partir c’est que du plus. »

« Je suis partie 3 mois à Istanbul en Turquie dans le cadre d’une mobilité professionnelle. Ma principale mission était la prospection et le suivi des dossiers clients dans une entreprise de transport/logistique. J’ai choisi de m’engager dans un tel projet car il m’a toujours semblé important d’avoir une expérience à l’international. Cela permet de grandir et surtout ça apporte un plus sur le CV.Dolène carte

 

Cette expérience m’a permis d’avoir plus de confiance en soi, d’être plus autonome et de m’améliorer en langue. Je suis fière d’avoir su m’adapter facilement, que ce soit dans le cadre du travail ou dans la vie de tous les jours.

Selon moi, les expériences internationales permettent de se créer un réseau, de découvrir de nouvelles méthodes de travail et donc de démontrer son adaptabilité, elles forgent le caractère et intriguent les recruteurs. Partir c’est que du plus.Dolène situation

 

Mais attention, un voyage ça se prépare ! A cause de ma négligence j’ai passé 91jours en Turquie en 2014 au lieu de 90 autorisés pour un ressortissant Français. Pour ce jour supplémentaire j’aurais dû me munir d’un visa.
Du coup j’ai eu des petits ennuis avec la douane. Mais bon c’est ce genre d’imprévus qui rendent l’expérience encore plus riche.

On n’a rien, sans rien. Partir ce n’est pas toujours facile, on laisse beaucoup de chose derrière soi, on rencontre des difficultés mais il faut se donner les moyens d’y arriver, ne pas baisser les bras. Parce qu’au final c’est une très belle expérience de vie. »