Hugo, SVE, 2 mois Italie

Ciao, je m’appelle Hugo, j’ai 19 ans, j’habite à Bondues une petite ville du Nord. J’ai eu la chance de pouvoir partir en Italie du Sud dans la région des Pouilles et plus exactement à Altamura pour un service volontaire européen d’une durée de 2 mois.

Pour ce qui est des tâches que j’ai pu accomplir durant mon projet, j’ai eu la chance de pouvoir toucher un peu à tout comme je le désirais.

Mon premier projet était de restaurer une salle se trouvant dans une ancienne villa pour en faire une salle de réception entre volontaires et toutes personnes travaillant autour du domaine culturelle. Finalement ce projet n’a pas pu se finir, mais nous avons trouvé une maséria (vieux bâtiment sortant du commun) par la suite, que nous avons pu restaurer.

J’ai eu l’occasion d’apprendre à travailler la terre à la campagne comme le bois en montagne, en restaurant un futur parc naturel. J’ai aussi pu m’occuper d’enfant de 12 à 17 ans, tous les vendredis ce qui m’a permis de faire preuve de créativité et d’initiative. J’ai eu la chance de travailler avec une radio italienne, et enfin de pouvoir donner des cours de Français dans un collège. J’ai travaillé pour la plus part du temps avec des volontaires français comme des volontaires d’autres nationalités et certaines fois avec des italiens de la région.

AVANT

      

APRÈS

Si je devais dire pourquoi je me suis lancé dans un tel projet, c’est simplement dans le but d’apprendre à travers de nouvelles personnes et pouvoir toucher à tout, ce qui me permet de voir ce qui me plaît plus. La plus grande difficulté que j’ai rencontré est la langue, car une fois arrivé sur place je me suis vite rendu compte que tous les volontaires communiqués entre eux en italien. N’ayant aucune base en italien cela fut un gros challenge pour moi, mais j’ai fini par surmonter cette difficulté par l’étude et la pratique chaque jour. Enfin, pour moi la chose la plus importante et de ne pas avoir peur de se tromper ; l’erreur est humaine.

La chose dont je suis le plus fier est certainement le fait d’avoir pu apporter des sourires sur les visages des personnes que j’ai pu rencontrer. Pour ma vie future je dirais que ce projet m’a permis de bien comprendre que l’on arrive à rien tout seul, nous avons tous besoin de quelqu’un sur qui se reposer. Si je devais choisir un mot pour résumer mon expérience de mobilité je dirai: partage.

Partagez !