Julien, Service civique, Vietnam

Julien réalise une mission de Service civique de 10 mois.

Julien Vietnam

Arrivé le 1er Janvier 2015, j’effectue un service civique de 10 mois au Vietnam. Avec d’autres volontaires français et européens (allemands et belges), j’interviens comme professeur d’anglais pour des élèves aveugles à l’école Nguyen Dinh Chieu de Hanoi 1 heure par jour.

J’ai choisi cette mission car je souhaite me réorienter professionnellement dans le milieu social, être au contact de personnes et les accompagner au quotidien, vivre une expérience de longue durée à l’étranger, perfectionner mon anglais.

Mes premières impressions ont surtout été fondées sur la peur de me retrouver face à un public handicapé et de devoir enseigner, choses tout à fait nouvelles pour moi. Les premiers cours me semblaient alors difficiles mais le déclic s’est fait rapidement. Dans un premier temps, j’étais simple spectateur et assisté au cours donné par un volontaire arrivé 5 mois auparavant. Après m’être présenté, une classe a absolument tenu à m’avoir !

J’étais très flatté et je pense que ca m’a aidé à me sentir à l’aise d’entrée de jeu pour mes premiers cours seul.

Les élèves sont très heureux et reconnaissants de recevoir des volontaires internationaux qui ont une culture différente. Ils sont ainsi très curieux : cela permet un échange fluide entre le volontaire et les élèves, et crée une première étape dans la confiance du groupe.

J’ai découvert la difficulté de l’enseignement comme la préparation d’une leçon, savoir construire son cours, …  mais principalement à un public aveugle : aucun support visuel ne peut nous aider (tableau, feuille, …). Tout passe par la communication orale, c’est un vrai challenge. Il faut alors essayer d’innover pour le rendre intéressant : jeux, utilisation des autres sens (ouïe, odorat, toucher)

Il faut également prendre en compte la barrière de la langue. L’intervention d’un volontaire vietnamien à certains cours est un atout non négligeable : il permet un meilleur échange avec les élèves, être sûr qu’ils ont bien compris grâce à l’explication dans leur langue maternelle.

En terme d’intérêts développés, je dirais le contact avec les élèves et l’évolution de la confiance mutuelle, constater leur participation en classe, leur curiosité, leur énergie (ils ont des journées très très chargées…), les voir s’ouvrir un peu plus au fil des jours.

Partagez !