Marie, SVE, Italie

Il y a 7mois maintenant, j’ai quitté la belle Lille pour me lancer dans l’aventure du Service Volontaire Européen ( SVE ) direction Altamura. Je suis Marie et ai vingt-deux ans.

8484_1265736016786348_5554740534752783846_n

Altamura, c’est une petite ville médiévale et authentique située dans la région des Pouilles au sud-ouest de l’Italie, là où les villes sont construites sur les collines, où le soleil chauffe la majeure partie de l’année et où le temps est tout ce qu’il y a de plus relatif. Grace à mon organisation d’accueil, l’association culturelle LINK, j’ai pu rapidement trouver mes repères pour débuter ces  9 mois de vie « à l’italienne » .

Je suis diplômée d’une licence d’Arts de la Scène et étais incapable de faire un choix parmi les différentes voies professionnelles qui m’intéressaient. C’est principalement cette situation qui m’a poussé à réaliser cette mobilité afin d’avoir d’avantage de temps et la possibilité de vivre un bon nombre d’expériences concrètes afin de me faire une idée plus précise de ce que j’allais bien pouvoir faire pour la suite de ma formation. Une fois sur place et la langue bien acquise, j’ai donc décidé de monter mon propre projet et ai alors entreprit chaque étape de la création de mon atelier d’expression théâtrale destiné aux jeunes de la ville. Grace à cette expérience j’ai compris que les idées professionnelles que j’avais avant-départ ne me correspondraient pas pour toute une vie et cela m’a permis d’entrevoir de nouvelles possibilités.

Mes missions en tant que volontaire de l’association LINK sont très variées et me permettent de me découvrir de nouvelles passions ou compétences. Ainsi je deviens animatrice pour toutes sortes de publics et d’activités, assistante linguistique, traductrice, chargée de communication, soutient à la rédaction de CV ou lettre de motivation, professeure de théâtre, petites mains qui aident durant des activités artistiques en école primaire, animatrice radio, réparatrice de vieux vélos…

En tant que grande curieuse, passionnée de rencontre et de voyage, le S.V.E. est pour moi le programme idéal qui me permet de faire une « pause » dans mon cursus scolaire pour mieux y réfléchir tout en grandissant et m’épanouissant dans tous les sens du terme.
Le plus gros problème que j’ai pu rencontrer durant ma mobilité a été je pense la difficulté de la langue. Quand je suis arrivée je ne savais pas parler anglais, et encore moins italien. Cela faisait partie du défi que je me lançais. C’était assez difficile au début mais le fait d’être absolument plongée au cœur de la langue, de l’entendre tous les jours, de la lire, de l’écrire et d’être aidée et corrigée par les personnes qui m’entourent m’a permis d’apprendre très vite et  je suis plutôt fière de pouvoir dire aujourd’hui que j’ai appris deux langues en même temps et en l’espace de 7mois.

Le service volontaire européen, c’est une expérience qui m’a permis de prendre de la distance avec moi-même et mes projets ; mais aussi et surtout, c’est une expérience riche et humaine qui m’a permis de me découvrir à travers de nouvelles cultures et les rencontres incessantes avec des personnes de toute l’Europe. C’est une main tendue vers la soif de découvrir et la curiosité d’apprendre et de comprendre l’autre et le monde. J’ai aussi énormément voyagé durant ma mobilité et toujours en compagnie d’équipes interculturelles dans une ambiance à laquelle je ne m’étais jusqu’ici jamais confrontée.

Aujourd’hui j’ai les idées beaucoup plus claires et je compte travailler pendant un an à la rentrée prochaine, ainsi je pourrai prendre le temps de chercher les écoles et formations qui correspondent à mon nouveau projet. Bien sur il est difficile de faire des choix, mais si je ne sais pas précisément ce que je veux, je sais déjà ce que je ne veux pas.

Marie, SVE, Italie

Partagez !