Noémie, Service Civique, Belgique

Je m’appelle Noémie, j’ai 22 ans et j’ai réalisé mon projet de Service Civique au sein de l’association « L’Arche », une association internationale présente dans une quarantaine de pays, sur les cinq continents, dans des contextes les plus divers. Elle a été créée par Jean Vanier en 1964.

L’Arche en Belgique (Bruxelles) ? L’Arche Bruxelles c’est 4 foyers et un centre de jour qui rassemblent et accueillent des personnes avec et sans déficiences intellectuelles.

Votre mission / les tâches que vous avez effectuées ? Durant ces 6 mois, j’ai été principalement au centre de jour « Au grain ». Ma mission principale a été d’accompagner les personnes en situation de handicap dans leurs activités afin de leur permettre d’être actrices dans celles-ci. J’ai travaillé avec une équipe pluridisciplinaire (éducateurs, assistante sociale, psychologue), avec les autres volontaires et les bénévoles.

 

Service Civique

VIVRE ENSEMBLE, PARTAGE, JOIE, RENCONTRE, RECIPROCITE, PATIENCE, ECOUTE, SOURIRE

Pourquoi s’être engagée dans un tel projet ? Je me suis engagée pour approfondir mes connaissances sur le handicap mais également pour savoir si je pouvais travailler dans une structure du même style.

La plus grosse difficulté rencontrée ? Comment l’avez-vous surmontée ? Certaines situations face au handicap où parfois tu n’es pas sûre de bien faire. Mais en parlant avec l’équipe, en échangeant, en lisant des documents j’ai pu réfléchir et faire évoluer mon positionnement. 

De quoi êtes-vous la plus fière ? Ma plus grande fierté, c’est qu’aujourd’hui je ne les regarde pas comme des personnes « handicapées ».

Comment cette expérience peut vous aider ou a pu vous aider pour votre vie future ? Les personnes accueillies m’ont énormément appris sur moi. J’ai compris et appris le mot « Patience », que la différence était un enrichissement pour chacun et qu’un sourire pouvait apporter énormément. 

Une anecdote ? Activités jardin : nous devions arroser les plantes… Je pense que j’ai fini plus mouillée que la plupart des fleurs.

 Aujourd’hui, je reprends une formation d’agent de maintenance. Et oui c’est tout à fait différent ! Mais c’est pour apprendre des choses techniques pour travailler dans des chantiers d’insertion ou entreprises adaptées avec des personnes en situation de handicap ou en difficultés. Aujourd’hui je pense avoir changé et apprécie davantages les choses simples.

Noémie.

Partagez !