Eglantine, 5 mois à Brighton, UK

GAPS Project/Programme Léonardo Da Vinci : « Un projet/programme sur mesure d’immersion totale, une sorte de « gap year intelligent ». 

  • Où avez-vous réalisé votre mobilité professionnelle?

Brighton & Hove, Sussex, England

  •  Combien de temps a-t-elle duré ?

5 mois

  • Quelle était votre mission pendant cette expérience ?

Ma mission en tant qu’infographiste print & web a été de créer ou de mettre à jour la mise en page/le design de tous les docs marketing de l’entreprise, une petite start-up d’une dizaine de personne.

  •  Pourquoi avez-vous choisi de vous engager dans un tel projet ?

Jeune diplômée, ne trouvant pas rapidement du travail en France par manque d’expérience (malgré de nombreux stages pratiques) et « trop jeune » aux yeux de certains employeurs, j’ai découvert l’A.D.I.C.E. à Roubaix qui a proposé de construire avec moi un projet intéressant et enrichissant de mobilité internationale. J’ai choisi de me lancer à l’aventure pour vivre une sorte de « gap year » de 5 mois entre la fin de mes études et l’entrée dans la vie active, avec une immersion totale dans le pays et la langue grâce au stage en entreprise qui est au cœur du projet et le logement en famille d’accueil.

 

Le bilan de votre expérience

  • Pouvez-vous citer trois choses que cette expérience vous a apportées personnellement et professionnellement ?

Cette expérience m’a beaucoup apporté, tant au niveau linguistique où j’ai vu ma progression en compréhension orale de l’Anglais de mois en mois, qu’au niveau professionnel où j’ai pu mettre en pratique ce que j’avais étudié sur les logiciels de gestion de contenu texte/images des sites internet. Et sur le plan personnel, j’ai pu voir que ça n’est pas si difficile que ça de s’intégrer dans un lieu où l’on ne connait personne en arrivant, mais ça reste plus facile de se faire des amis parmi les expat’ (expatriés) de toutes nationalités que de créer des liens d’amitié avec les « gens du cru ». Bref avant je ne cherchais du travail que dans ma région natale, maintenant je suis prête à bouger en France ou à aller beaucoup plus loin ! Les voyages forment la jeunesse ! 😉

  • De quoi êtes-vous le plus fier/la plus fière?

De quoi suis-je la plus fière ? D’avoir osé ! Osé tenter l’expérience de partir, de voler de mes propres ailes, de prouver (à mes parents ;-)) que j’étais capable de vivre en adulte autonome et responsable. D’acheter des billets de train pour Londres au guichet en Anglais et d’y aller toute seule comme une grande sans me perdre dans la ville ! Toute fière aussi de pouvoir renseigner des Anglais dans la rue (un comble !).

  • Dans quelle mesure cette expérience peut-elle être utile dans votre vie future ?

Cette expérience va venir enrichir mon C.V. à plusieurs niveaux (stage de 5 mois en tant que graphiste infographiste print & web d’une entreprise anglaise, au sein d’une équipe marketing, développement de mes compétences web, Anglais professionnel, mobilité, autonomie, ouverture d’esprit…).

Cette première expérience positive de mobilité internationale va peut-être aussi me servir de tremplin vers d’autres aventures ! Pourquoi pas 1 an au Canada maintenant ?

  • Pourriez-vous nous raconter une anecdote, nous conter les choses qui vous ont marqué  tout au long de votre mobilité?

Ce qui m’a surtout marqué pendant cette aventure, ça a été le premier matin de prendre le bus rouge anglais à deux étages avec tous les écoliers en uniforme impeccable et un petit garçon rouquin avec son chien comme dans Boule et Bill. Un vrai cliché/carte postale comme l’on voit dans nos manuels de cours d’Anglais ! Ensuite ce qui m’a aussi frappé, c’est l’écart qu’il y a entre la mode Anglaise et la mode Française ! Deux pays si proches et pourtant si différents en bien des points… L’Angleterre est vraiment un pays à part entre l’Europe et les États-Unis.

companyname

Partagez !