Une journée pour parler engagement !

Le 21 mars 2018 l’ADICE a organisé un événement pour discuter des enjeux et opportunités du volontariat international dans le cadre du programme de volontariat humanitaire EU-Aid Volunteers en présence de représentants de Commission Européenne, du Ministère des Affaires Etrangères, de la Région des Hauts de France et d’autres acteurs.

 

S’engager pour soi et pour les autres grâce au volontariat:

En 2010, on compte environ 6000 volontaires en service civique; une décennie plus tard, ils étaient 92 000 à réaliser une mission d’intérêt général[1]. L’explosion du Service Civique en France est un exemple de la place grandissante que prend l’engagement dans le parcours individuel de chacun et donc du potentiel que cela représente.

Sakkarin Seema est thaïlandais, son organisation DaLaa est impliquée dans le projet de renforcement de capacités sur la gestion du volontariat humanitaire PHASE mené par l’ADICE. Comme les 9 autres partenaires du projet, DaLaa a obtenu la certification officielle Eu-Aid Volunteers de la Commission Européenne après deux années de travail intense et se prépare à accueillir des volontaires humanitaires dans les prochains mois. « Les volontaires apportent de nouvelles idées et un soutien aux projets et activités de l’organisation d’accueil » explique-t-il.

De son côté Martine Benoist, de la Direction des Relations Internationales de la région Hauts De France fait le lien entre l’engagement à l’international et le développement du territoire,notamment en ce qui concerne l’insertion professionnelle « Il est important de travailler la mobilité pour qu’elle ait un impact sur les jeunes ici […] et qu’elle favorise une meilleure employabilité par la suite. ».

Et c’est possible ! Une enquête menée par l’ADICE sur 106 participants partis en mobilité entre 2014 et 2017  révèle que 81% d’entre eux ont maintenant trouvé un emploi ou sont en formation. 52% des répondants indiquent qu’ils ont appris à développer un projet et acquis des compétences techniques spécifiques liées au domaine de ce dernier.

 

Autant de dispositifs que de besoins :

En plus de la présentation des programmes de volontariat humanitaire EU-Aid Volunteers, d’autres dispositifs tels que le Corps Européen de Solidarité ou le Volontariat de Solidarité Internationale (SVI) ont été au coeur des échanges entre les acteurs institutionnels et le public.

De son côté, l’ADICE a saisi l’occasion de présenter son nouveau projet « #BuildUpYourFuture ». Un projet co-financé dans le cadre du programme Erasmus + et qui renouvelle les pratiques de volontariat européen. En effet, au lieu d’accepter une mission de volontariat qu’on lui propose, le futur volontaire sera mis à contribution et participera à la définition de ses tâches en collaboration avec la structure d’envoi et d’accueil à l’étranger.

Avec plus de 130 participants sur la journée : jeunes, représentants des structures locales de la jeunesse, de la solidarité et de l’emploi, étudiants etc. cet évènement a été un franc succès.

 

 

[1] Ressources Institutionnelles. https://www.service-civique.gouv.fr/page/ressources-institutionnelles

Partagez !