La 10e promotion des Jeunes Ambassadeurs de l’Engagement Associatif à Paris

Le programme « Jeunes Ambassadeurs de l’Engagement Associatif » fête ses 10 ans cette année et grandit grâce à l’inclusion de deux nouvelles régions françaises : la Guadeloupe et de la Martinique.

Depuis une décennie le programme JAEA donne l’opportunité à des jeunes issus des quartiers politique de la ville de participer à un programme franco-américain sur la citoyenneté et l’engagement incluant un séjour de 2 semaines à Washington DC. Les 36 Jeunes Ambassadeurs (JA) français étaient à Paris du 10 au 13 juillet dernier pour la formation nationale pré-départ.

Traversée de l’Atlantique oblige, les 6 jeunes ambassadeurs ultra-marins sont arrivés à Paris un jour avant le reste du groupe. Ils ont été accueillis en grande pompe par la Délégation Interministérielle pour l’Egalité des Chances des Français d’Outre-mer (DIECFOM), nouveau partenaire institutionnel qui a été la cheville ouvrière de l’élargissement du programme aux territoires d’Outre-Mer.

Déjeuner avec la Ministre des Outre-Mer ; rencontre à l’Elysée et à Matignon avec les conseillers Outre-Mer du Président et du Premier Ministre, visite du Sénat autant d’opportunités pour les JA d’échanger avec les représentants qui portent la voix de leurs territoires auprès des décideurs. Les messages sont encourageants « Ce programme est une chance pour la Guadeloupe et la Martinique, car il va vous permettre d’acquérir de l’expérience à l’internationale que vous pourrez mettre au service de votre territoire » explique  Mr Cayol, Chef de Cabinet de la Ministre en charge de l’éducation.

Ils ont ensuite rejoint les  autres JA venus des quatre coins de la France métropolitaine pour 3 jours de formation sur l’interculturalité,  l’exercice de la citoyenneté et les pratiques d’action collective en France et aux Etats-Unis, la culture et la civilisation américaine, les médias.

 

Aider les lycéens à mieux appréhender et à se projeter dans leur rôle de jeune ambassadeur est l’un des objectifs de la formation. Connaître les acteurs institutionnels grâce auxquels ce programme existe en est un autre. L’intervention de Kaïs Marzouki, représentant du Commissariat Générale à l’Egalité des Territoires (CGET) sur la Politique de la ville aura permis de replacer le programme dans le contexte des politiques publiques d’équité et de solidarité territoriale française. La discussion sur la culture américaine a été menée par Maureen Siegel qui travaille à l’Ambassade des Etats-Unis à Paris sur la coopération scolaire et universitaire.

Trois jours intenses qui laissent des traces. « J’ai été touché par l’intervention d’une militante associative qui nous a expliqué son engagement et son parcours, je me suis identifié » déclare Abdallah, JA de la région Auvergne-Rhône Alpes. En ce qui concerne la cohésion du groupe, tous s’accorde à dire que c’était « very good ». Un  début prometteur pour la 10e promotion JA.

Lisez également l’article sur les six lycéens venant de Guadeloupe et de Martinique, qui ont été reçus à l’Élysée et à Matignon, en cliquant ICI

Partagez !