Actualités

Témoignages

Clémentine et Antoine, en service civique international en Pologne

"cette expérience m’a apporté un gros plus au niveau de l’anglais et cela m’a permis de rencontrer plein de gens géniaux, des cultures différentes, mais aussi cette expérience m’as permis de me concentrer sur moi-même et je pense que cela m’a fait grandir et évoluer"

Je m’appelle Clémentine, j’ai 20 ans et j’ai effectué un service civique de 7 mois au sein de la fondation Ebu à Mińsk Mazowiecki, en Pologne.

 

C’est une association qui a pour but d’ouvrir les enfants et les adolescents, principalement de la ville, à différentes cultures mais plus particulièrement à l’Europe à travers des activités plutôt ludiques pour permettre la découverte d’un apprentissage différent.

La plupart du temps nous préparions des activités, parfois aiguillées par les professeurs avec lesquels nous allions travailler, adaptées à chaque tranches d’âges, car nous pouvions travailler aussi bien avec des maternelles qu’avec des jeunes qui, pour le coup, avaient à-peu-près le même âge que moi.

 

Ensuite nous allions seul ou en petit groupe dans les écoles pour faire les activités avec les enfants. Nous pouvions aussi nous impliquer dans la vie de  Mińsk Mazowiecki lors d’événements organisés par la ville ou par EBU. Nous avons aussi accueilli des enfants dans EBULab lors des vacances d’hiver comme un petit centre de loisirs, mais aussi des adolescents et des adultes, lors de meetings de langues, en petit groupe, afin de pratiquer ou peaufiner leur(s) langue(s) étrangère(s).

 

 

Je voulais faire ce projet car j’étais (et je suis) perdue au niveau de mon orientation, je voulais une rupture bénéfique où je pourrais faire des choses nouvelles, développer des compétences, avoir la possibilité d’acquérir de l’expérience à l’étranger et aussi parce que le projet me plaisait évidemment.

Ma plus grosse difficulté a sûrement été de rentrer en France en période de pandémie, mais dans le cadre plus professionnel c’est la première classe de la journée mon vrai challenge, à chaque premier groupe j’étais une boule d’anxiété et de stress mais plus la journée avançait et plus j’étais détendue. Je ne suis pas fière d’une chose en particulier mais je suis fière de l’avoir fait malgré les appréhensions que j’ai pu avoir et que tout se soit bien passé.

Comme je l’ai dit je ne sais pas trop où je vais avec mon orientation donc je ne sais pas trop comment cela va impacter mon futur mais en tout cas je me sens plus autonome et plus confiante au quotidien. Si je dois retenir qu’une chose d’EBU je dirais sans hésiter l’importance du travail d’équipe car ton équipe tu es absolument toujours avec, aussi bien au travail que dans ta vie privée. Aujourd’hui et depuis deux mois je retravaille dans les vignes à mi-temps, cela m’a d’ailleurs bien aidé pendant cette période de confinement. Et je pense me réinscrire à la Fac, peut-être en LLCER.

 

Je m’appelle Antoine, j’ai 23 ans cette mission de 6 mois m’a été proposée par l’association Fundacja Ebu situé à Minsk Mazowiecki en Pologne . Cette association est composée de plusieurs volontaires venant de toute l’Europe mais aussi des volontaires Polonais, ce qui était vraiment cool pour communiquer avec des polonais facilement ! Cette association a pour valeurs: la tolérance , la positivité et le multiculturalisme. Ma mission consistait à mettre en place des animations culturelles au sein de la population locale , surtout dans les écoles (maternelles , primaires , collèges et lycées). Mes principales missions étaient de trouver des animations intéressantes en fonction des thèmes que nous avions qui étaient la plupart du temps imposés( Noël, pâques par exemple ). Mais aussi parfois on participait à des événements et on devait aussi créer des jeux pour la population locale. La plupart du temps j’allais dans des écoles pour faire des activités avec les élèves ( de 3 à 19 ans) et donner des cours de français et d’anglais. Le but principal de ces activités étaient d’essayer de leur apprendre quelque chose à chaque fois pour qu’ils s’améliorent et pour leur donner envie d’apprendre de nouvelles cultures et de s’ouvrir au monde tout en s’amusant!

 

En février pendant deux semaines les enfants étaient en vacances, nous avions donc organisé des activités interculturelles portant autour des différents pays d’europe et du monde et toutes ces activités se déroulaient au sein de l’association (Ebu lab)comme une sorte de mini centre aéré. J’ai travaillé seul et en équipe, tout dépendait des jours et des activités proposées. L’équipe avec qui j’ai travaillé était très variées, c’est à dire qu’elle pouvait être composé d’une personne française, espagnole ou allemande par exemple. Ou alors avec plusieurs personnes souvent 2 ou 3 maximum. Je me suis engagé dans ce projet afin d’évoluer et d’essayer de mieux me connaître, mais la raison principale était de m’améliorer en anglais pour pouvoir continuer mes études en Master dans le domaine du commerce. Je suis assez fier des progrès que j’ai réalisé en anglais et de la façon dont j’ai su m’intégrer au sein de l’association et du pays, mais aussi d’avoir organisé des activités seul et d’avoir réussi à captiver des enfants qui ne parlaient pas ma langue natale ! La plus grosse difficulté que jai dû surmonté était sûrement lorsque j’ai été chez le coiffeur et que jai dû essayer de me faire comprendre alors que le coiffeur ne parlait pas du tout anglais ( je ne vous raconte pas le résultat final juste que ce rendez-vous chez le coiffeur valait bien son prix 5€) . Plus sérieusement pour moi le plus dur à surmonter était sûrement le manque de mes proches et la barrière de la langue à certains moments ..

 

Cette expérience m’a conforté dans mon choix de continuer mes études dans le domaine du commerce car je ne me vois pas continuer dans l’animation avec les enfants à l’avenir même si cela reste toujours un plaisir évidemment! En tout cas je tiens à remercier l’Adice et plus particulièrement Cyrielle et Jeanne qui m’ont permis de trouver ce service civique en Pologne à la fundacja Ebu et qui m’ont très bien suivis tout au long de mon séjour en Pologne. Mais aussi je tiens à remercier Eliza, la directrice de la Fundacja Ebu en Pologne à Minsk Mazowiecki qui m’a très bien accueillis et qui m’a aidé dans la réalisations de tout mes projets ! Pour conclure je dirai que cette expérience m’a apporté un gros plus au niveau de l’anglais et cela m’a permis de rencontrer plein de gens géniaux, des cultures différentes, mais aussi cette expérience m’as permis de me concentrer sur moi-même et je pense que cela m’a fait grandir et évoluer.