Actualités

Témoignages

Jules, volontaire européen dans une association environnementale portugaise pendant 3 mois.

Initialement parti deux mois au Portugal en tant que volontaire européen, Jules, 23 ans, est finalement resté un mois supplémentaire pour poursuivre ses missions à Plantar Uma Arvore. Une association portugaise de sensibilisation à l'environnement. Il revient sur ses missions qui l'ont poussé à rester un mois de plus en volontariat !

J’ai participé au programme du Corps Européen de Solidarité pendant 3 mois au Portugal, avec l’association Plantar Uma Arvore. Je vivais et je travaillais avec 3 autres colocataires, 2 Allemands et une Française.

Nous commencions le travail à 8 heures, les coordinateurs venaient nous chercher directement dans l’habitation qui nous était mise à disposition. Les premiers mois, c’était la saison de la plantation. Nous devions planter les pousses que des donateurs avaient achetées, afin d’endiguer la progression des espèces invasives venues d’Australie. En effet, les acacias et les eucalyptus remplacent progressivement la flore locale si l’on ne fait rien, et sont aussi responsables de nombreux feux de forêts au Portugal.

L’autre partie du volontariat, le travail consistait à maintenir les parcelles de l’association en bon état, c’est-à-dire en se débarrassant de ces espèces invasives, en les arrachant ou en enlevant l’écorce. Le travail était rythmé, selon les jours, par la coordination de volontaires issus de la communauté locale comme des entreprises, des écoles ou des associations. Parfois, nous partions une semaine dans des parcelles plus éloignées pour travailler avec d’autres associations, ce sont les field trip. On peut voir sur la photo qui va suivre d’autres volontaires de l’association, mais qui travaillent dans un autre secteur, nous nous sommes réunis pour une semaine de travail au Nord du Portugal.

Volontaires Européen travaillant sur l'Environnement au Portgual

Autres volontaires de l’association Plantar Uma Arvore

Nous finissions le travail vers 13 h, ce qui nous laissait le temps de pouvoir visiter Sintra ou Lisbonne, et nous profitions de nos congés pour visiter le Portugal. J’ai eu l’occasion de pouvoir visiter Porto ou Faro par exemple. Je garde un excellent souvenir de ce volontariat, et je pense que les compétences que j’ai acquises me seront utiles dans ma vie professionnelle.

 

Visite de Lisbonne pendant le volontariat européen au Portugal

Visite de Lisbonne avec les autres colocataires.