Actualités

Coopérations Internationales

Alexia, EU Aid Volunteer en Albanie

"Cela fait maintenant un peu plus de 3 mois que j’ai posé ma valise en Albanie, à Tirana, pour une mission de 6 mois en nutrition."

Tout a commencé par la visite de plusieurs centres, hôpitaux et écoles afin d’établir un premier contact, comprendre leur besoin et essayer de mettre en place une collaboration dans laquelle je peux transmettre mon savoir en tant que diététicienne. A présent je travaille avec plusieurs de ces bénéficiaires avec comme objectif premier l’éducation nutritionnelle.

Si je devais revenir sur un projet précis de cette mission, je parlerais de la semaine du 7 octobre 2020 qui était une semaine particulière ; c’était la « semaine du goût ». Pour cette occasion, l’école française de Tirana m’a proposé de participer à leurs activités et d’intervenir dans chaque classe sur ce thème là.

J’ai alors créé des petits ateliers sur le goût, adaptés selon l’âge des enfants. Pour les plus petits, c’est-à-dire les 2 classes de maternelle, j’ai d’abord fait goûter une pincée de sucre et de sel pour qu’ils distinguent bien les deux goûts différents. Par la suite, ils ont reçu un petit morceau de différents aliments. Le but du jeu était de deviner de quel aliment il s’agissait et de le classer en aliment sucré ou salé. Lors de cette dégustation ils ont pu goûter : un morceau de pomme, d’orange, d’olive, de pomme de terre, de carotte, de concombre et de poivron.

Pour les 4 classes de primaires et la vingtaine d’élèves du collège l’atelier portait sur le même principe mais plus en profondeur.  Après avoir cité les 4 goûts que l‘on peut

retrouver dans les aliments (salé, sucré, acide et amer), ils ont observé un schéma montrant les différents endroits de notre langue ou nos papilles détectent ces différents goûts. Ils ont ensuite chacun reçu une assiette avec les quatre saveurs en petite quantité via : une pincée de sel, de sucre, une goutte de vinaigre et un morceau de chocolat noir. La dégustation consistait à bien faire la distinction entre les 4 saveurs et être attentif à l’endroit de notre langue qui réagit.

Dans un deuxième temps, ils ont dégusté plusieurs petits morceaux d’aliments les yeux bandés. L’objectif était de reconnaître l’aliment et d’ensuite le classer en aliment salé, sucré, acide ou amer. Ils ont pu faire le test notamment avec : du fromage, pain, yaourt, miel, citron, bonbon, …

Cet exercice leur a permis de connaitre et distinguer les différents gouts de base que les aliments nous transmettent, de voir vers quel gout ils sont plus attirés et pour certains de se rendre compte qu’ils apprécient l’aliment une fois les yeux bandés !

En parallèle à ces ateliers, l’école a organisé un magnifique buffet dégustation le jeudi midi. Le but était de leur présenter différents types de préparations culinaires. Nous les avons guidés du mieux possible dans leur composition d’assiette pour qu’elles soient le plus équilibré possible, chose qui n’est pas toujours facile et sur laquelle je travaillerai encore au fur et à mesure des semaines dans l’école.

Les enfants ont aussi eu l’occasion de gouter plusieurs plats typiques propres au pays d’origine de chaque enfant, ce qui n’a pu que renforcer le fait de gouter à différentes choses, ouvrir leur curiosité et réveiller leurs papilles !

Grace à ces ateliers j’ai pu me rendre compte de l’intérêt de commencer l’éducation nutritionnelle chez les enfants, à l’âge ou ils sont en soif de connaitre et d’apprendre de nouvelle chose tout en s’amusant. De mon côté, cela ne fait que renforcer mon envie de concrétiser les divers projets d’éducation nutritionnelle chez les enfants dans les différents centres ou je travaille.