Actualités

Alexandre, volontariat européen, en Bulgarie, dans le domaine de la solidarité

"C'est comme un "déclic" qui m'a ouvert beaucoup de portes et me laisse le choix d'en emprunter une sans pour autant la fermer derrière."

 

Je m’appel Alexandre et j’ai 21 ans. Je suis partis pour 6 mois faire un SVE en Bulgarie où j’étais avec des
personnes en situation de handicap dans un centre de jour « daily center » et des enfant dit “gypsy” dans une école. Au daily center, ma mission était de créer un contact social avec les bénéficiaires autour d’activités manuelles/sorties/sport etc.  A l’école ma mission était de soutenir les élèves qui avaient des difficultés d’apprentissage durant les cours et également de animer les temps de récréations.

Je me suis engagé dans ce projet parce que j’avais envie de m’engager en dehors de la France et c’était pour moi le parfait projet pour combiner engagement et découverte culturelle. Je voulais aussi confirmer mon orientation professionnelle. La plus grosse difficulté rencontrée était la pandémie du covid-19 puisque la vie de l’association était en pause. C’est déjà une situation “étrange” quand on la vit dans son pays mais le fait de l’avoir vécu dans un autre l’est encore plus.

 

 

 

Ce qu’il m’a le plus aidé, c’était de le vivre avec d’autres volontaires qui étaient la plus ou moins pour les mêmes raisons que moi. Alors on s’occupait comme on le pouvait autours de jeux de sociétés, etc. Là ou je suis le plus fier c’est d’avoir réussis à faire rire les bénéficiaires du daily center et d’avoir créer des liens de complicité.

Cette expérience va m’aider pour ma vie future puis qu’elle m’a apporté énormément sur le plan personnel, beaucoup plus que ce que je l’imaginais. Ce projet m’a confirmé que rien n’est impossible, il faut juste se donner les moyens de réussir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Six mois après la fin de la mobilité, je me dis que cela m’a permit de prendre du recul sur ma vie en général et de redéfinir mes envies et projets d’avenir. C’est comme un « déclic » qui m’a ouvert beaucoup de portes et me laisse le choix d’en emprunter une sans pour autant la fermer derrière.