Actualités

Céline, Stagiaire Erasmus+ EFP au Portugal

"La ville de Lisbonne est captivante, reposante, j’ai tout de suite été adoptée."

Je m’appelle Céline Coturel, accompagnée par l’association de l’ADICE, j’ai effectué un stage professionnel Erasmus+. Etant en réorientation professionnelle, ce stage m’a permis de découvrir un nouveau métier. Je suivais en parallèle une licence professionnelle à distance, et faire les deux s’est avéré intense mais formateur. J’ai commencé mon stage de 6 mois à la Bibliothèque de la Faculté des Beaux-Arts de l’Université de Lisbonne (FBAUL) en octobre 2020. 

Céline Coturel témoignage

Au cours de mon stage, j’ai inventorié les fonds photographique des Beaux-Arts. La bibliothèque possède une vaste collection de tirages photographiques, de cartes postales, de photos sur verre ou en diapositives, et leur aspect était encore bien conservé. Il s’agissait de documents qui ont été utilisés comme ressources pédagogiques par les professeur.e.s de l’époque, dans des disciplines telles que l’architecture, l’histoire de l’art, la sculpture ou encore pour évaluer le travail des élèves, photographié pour leur attribuer une note.

J’ai pu ainsi redécouvrir des documents rares, datant des années 1930 ou 1970, et cela a été l’occasion pour nous toutes à la bibliothèque de (re)découvrir les oeuvres du très talentueux photographe Eduardo Portugal. 

Il a notamment photographié, un peu à la façon d’Eugène Atget, tous les monuments et détails d’architecture de tout le Portugal, volant parfois des instants de la vie quotidienne des habitant.e.s. 

Tous ces éléments n’étaient pas encore inventoriés et par conséquent non disponibles à la consultation. En veillant à les inventorier, il a fallu aussi nettoyer, numériser et organiser par thèmes toutes ces images. Quatre grandes catégories ont été créées: 1. photographies, 2. photographies sur verre  épreuves, 3. photographies postales et 4. Diapositives.

Mes tâches consistaient donc à entrer dans une base de donnée le descriptif détaillé de leur état, leur titre ou notes de l’époque s’il y en avait, ou faire une recherche s’il s’agissait d’œuvres d’art connues. L’objectif était que les documents puissent être catalogués et mis à la disposition des lecteurs par ma collègue et superviseuse Joana Mateus, force de patience et guide discrète sur laquelle j’ai pu m’appuyer durant toute la durée de cet apprentissage.

Ce qui m’a le plus plu a été de monter l’exposition, à la fois en virtuel et dans l’espace de la bibliothèque des meilleures photos / diapositives / cartes postales que nous avons pu retrouver et archiver.  Malgré les restrictions, il a été possible de le faire avant la réouverture de l’espace aux visiteurs. Joana a dû jouer des pieds et des mains pour maintenir le projet tant que j’étais encore là, sinon il aurait été reporté à plus tard, quand les écoles rouvraient au public et aux étudiant.e.s.

Je lui dois donc cette formidable exposition, toujours accessible en ligne sur le site de l’école. Je quitte les lieux en laissant derrière moi les vitrines de l’expo remplies de ces images d’artistes, qui m’ont tenu compagnie ces six mois de stage.

Stage VET Témoignage

Il s’agit donc pour moi d’une expérience de mobilité qui a renforcé et enrichit mon épanouissement professionnel et personnel. La ville de Lisbonne est captivante, reposante, j’ai tout de suite été adoptée.