Actualités

Marion, Stagiaire de la formation professionnelle, au Royaume-Uni dans le domaine de l’Éducation

"De pouvoir observer cette pédagogie de l’intérieur était avant tout un test pour savoir si je voulais en faire mon métier et la réponse est OUI."

Mon stage se trouvait à Londres dans une école alternative suivant la pédagogie Steiner. La London Steiner School a accepté de m’accueillir pour 6 mois, le fait que je sois française a joué en ma faveur puisque cette méthode met l’accent sur les langues et qu’ils leur manquaient du personnel français. La pédagogie Steiner allie le développement personnel et spirituel de l’enfant aux arts, c’est une façon d’enseigner qui me touche particulièrement et j’ai eu beaucoup de chance de pouvoir faire ce stage afin d’observer et de m’impliquer dans cette pédagogie. Finalement mon stage s’est écourté en vu de la pandémie du covid 19 et des mesures prises pour éviter la propagation.

Cependant durant 2 mois j’ai pu observer les différents niveaux allant de 6 à 14 ans. Dans ces écoles l’enseignant garde la même classe durant toute la scolarité soit 7 ans. J’ai donc accompagné M. ooge dans sa classe niveau 1 et 2 (6-8 ans) tous les matins durant 1h30. On commençait avec des exercices psycho-moteurs en utilisant des balles, des chants, en claquant nos mains. Cela leur permet de travailler leur mémoire, leurs concentrations, leurs motricité, et pleins d’autres aspects. Puis on enchainait avec le cours principal axé sur la lecture, l’écriture ou les mathématiques. J’étais souvent chargé d’encadrer la classe 1 pendant qu’il s’occupait de la classe 2. Je les ai aussi accompagnés dans d’autres activités comme la balade dans la nature, la peinture, l’allemand et le tricot. Puis durant 3 semaines intensives de français pour la classe 7 et 8 ( 12-14 ans) j’ai assisté Mme Eaves. J’ai pu échanger en français avec les élèves et les aider dans la compréhension ou l’écriture. Nous avons vu la nourriture, les choses qui sont importants pour eux dans la vie et le bien être, autour de ces sujets nous avons pu échanger à l’oral et partager. Le jeudi après midi j’avais pour charge une dizaine d’enfants de 6 à 10 ans lors de l’After school club de 12h30 à 15h30. Je mangeais avec eux puis on faisait des activités jusqu’à ce que leurs parents viennent les chercher. On a par exemple fait des origamis, de la sculpture sur bois, des puzzles ou de la couture.

Ce projet était pour moi très important, parce que je me suis toujours intéressé aux pédagogies alternatives. Lorsque j’ai appris l’existence de la pédagogie Steiner je me suis tout de suite reconnu dans celle-ci puisqu’elle a réuni 3 points essentiels pour moi : le contact avec les enfants, les arts et la spiritualité. Le but de cette méthode est d’aider ces enfants à devenir des individus à part entière, les guider vers des savoirs, des savoirs faire et des savoirs être, tout en respectant leurs rythmes et leurs tempéraments. De pouvoir observer cette pédagogie de l’intérieur était avant tout un test pour savoir si je voulais en faire mon métier et la réponse est OUI. Pourquoi l’avoir fait à l’étranger ? Mon niveau d’anglais ne me convenais pas, et c’est très important pour moi de parler anglais dans l’avenir j’ai donc pris l’initiative de faire mon stage en Angleterre. C’était donc une double opportunité. La plus grosse difficulté que j’ai rencontré était définitivement la langue car j’aurais aimé plus partager avec les enseignants sur cette pédagogie et connaitre leurs ressentis et leurs expériences et aussi pour pouvoir mieux guider les élèves. Pour dépasser cela il m’aurait fallu plus de temps pour être plus à l’aise avec la langue. Le point positif est que plus j’avais de responsabilités plus je progressais en sortant de ma zone de confort.

Je suis très fière d’avoir pu donner un cours de 3h30 à la classe 8 sur la révolution française en anglais toute seule, c’était un challenge à la fois pour la langue mais aussi de mettre en place un
cours de A à Z puis de l’animer. Je pense avoir un grand avantage pour intégrer mon master grâce à ce stage que j’ai pu mettre en avant sur mon CV. Je me suis aussi inscrite en parallèle à un formation de 3 ans pour devenir enseignant Steiner, j’ai d’ailleurs était accepté pour la rentrée 2020 et je pense qu’une nouvelle fois ce stage à joué en ma faveur.