Actualités

Nell, Youth Exchange en Slovaquie dans le cadre du projet EUROASIA II

Maintenant rentrée en France, je n'ai qu'une hâte et c'est de partir avec l'ADICE !

J’ai récemment validé ma première année de Master 1 en Affaires et Relations Internationales mention Tourisme. Après les nombreux confinements que nous avons vécus et comme beaucoup d’entre nous, j’ai pris la décision d’effectuer une année de césure. N’étant pas sûre de mon choix de master ainsi que de mon orientation, j’avais déjà entendu parler de l’ADICE des années auparavant en assistant à un forum sur la mobilité à Lille et j’avais conservé les fiches qu’ils m’avaient donné une fois avoir visité leur stand.

J’ai donc pris contact avec eux afin d’établir un projet d’échange à l’étranger et étant intéressé par le projet EuroAsia II, c’est donc tout naturellement que j’ai demandé plus de renseignements. Hugo (Chargé de projet à l’ADICE) m’a ensuite contacté pour me proposer de participer au Youth Exchange qui se déroule en Slovaquie et qui permet de préparer les volontaires à partir en mobilité chez un partenaire en Asie. Je n’ai pas réfléchi une seconde et j’ai immédiatement saisi l’opportunité d’en savoir plus sur cet échange.

Au cours de cette semaine, nous avons pu rencontrer de nombreuses personnes de divers pays (République Tchèque, Slovaquie et Italie) européens afin de discuter et d’échanger sur les différentes opportunités de volontariat. Il s’agissait aussi d’apprendre et de mesurer l’impact que le volontariat peut avoir sur les communautés d’accueil et comment faire des missions qui peuvent vraiment remplir leurs objectifs sur le long-terme.

Nous avons aussi pu réaliser plusieurs activités de groupe qui mettaient notamment en valeur l’importance des échanges interculturels ainsi que l’importance d’évaluer les besoins réels des partenaires internationaux ainsi que leurs attentes. Avec ces échanges, j’ai pu approfondir mon projet personnel et professionnel et déterminer quel type de mission sera le plus adapté pour moi. Mon objectif principal reste toujours de partir en mission de volontariat en Asie, dès que la situation sanitaire le permettra.

Maintenant rentrée en France, je n’ai qu’une hâte et c’est de partir avec l’ADICE !