Actualités

Romane, stagiaire Erasmus+ EFP en Espagne

“Une éducation sociale qui nous aide à construire un futur et à grandir”. Je m’appelle Romane, j’ai 25 ans et cette petite phrase vient illustrer mon stage professionnel ERASMUS+ que j’ai effectué au sein de l’association Plan B Educación Social basée à Salamanca.

“Une éducation sociale qui nous aide à construire un futur et à grandir”. Je m’appelle Romane, j’ai 25 ans et cette petite phrase vient illustrer mon stage professionnel ERASMUS+. Je l’ai effectué au sein de l’association Plan B Educación Social, basée à Salamanca. C’est LA ville qui grouille d’étudiants et possède la plus belle cathédrale d’Espagne (selon moi). L’association Plan B base son travail sur l’éducation sociale autour d’une approche éducative principalement pour les jeunes. L’organisation propose des activités de loisirs (activités socio-éducatives, sorties, information), des projets d’insertion professionnelle (école pour former des moniteurs), de dialogue démocratique et de soutien éducatif. Elle propose aussi des activités avec les enfants autour de la participation au sein de leur quartier et aide les adultes dans leur projet de vie. Plan B développe des projets locaux pour les quartiers de la ville et des projets européens ERASMUS+ et Corps Européen de Solidarité.

Durant six mois, j’ai participé à des projets d’actions communautaires ou j’ai appuyé l’association pour un projet européen ERASMUS+KA2. Il vise à développer des méthodologies socio éducatives (formations, focus group) pour les organisations de la jeunesse afin de mieux mobiliser les jeunes dans les zones rurales au sein de leur communauté. J’ai travaillé à la coordination et au montage du projet, créé le partenariat européen et pensé les activités. J’ai également participé à la veille pour trouver des opportunités de financements européens.

J’ai choisi de rejoindre Plan B, lorsque j’ai su que l’association développait des projets européens autour de l’éducation sociale, et je savais que je pouvais en mettre un en place. Au cours de mon expérience, j’ai aussi donné des

ateliers de français gratuits pour les jeunes. J’ai également eu la chance de travailler avec des personnes en situation de handicap avec une organisation partenaire. J’accompagnais et participais avec les usagers aux activités ludiques et sportives (théâtre, entretien d’un potager, club de lecture facile, restauration de meubles). J’ai aussi appuyé des actions pour l’enfance afin de sensibiliser à l’environnement et aménager une bibliothèque pour le quartier.

 

En venant à Plan B, j’ai pu remarquer qu’on pouvait être force de proposition  et que l’association était ouverte à toute idée. Je pense toutefois qu’entrer dans un nouvel environnement de travail m’a été difficile pour pouvoir comprendre leur management d’équipe et trouver ma place. Avec la langue également, dans un milieu professionnel, ce n’était pas toujours simple. J’ai eu beaucoup de chance d’avoir un stage ou j’ai pu découvrir plusieurs actions de l’association. J’ai pu faire la rencontre de personnes bienveillantes, et je me suis fait des amis vivant ici en Espagne. Le cadre de vie était très agréable, je profitais entre balades et sorties le soir et tout était accessible à pied, et la ville a tout son charme avec les rues anciennes. J’ai bien profité de la cuisine traditionnelle, et savouré les divers tapas comme la jeta, qui est je le précise, de la joue de porc.

Aujourd’hui, je prends le temps de prendre du recul sur mon stage, et je sais que grâce à l’expérience acquise en gestion de projet, je voudrais continuer dans cette branche. Je souhaiterais mieux connaître les projets Erasmus+ pour développer des échanges de jeunes, mais aussi travailler sur des projets liés à l’égalité de genre, l’éducation chez les filles, sur des programmes internationaux et de coopération entre l’Amérique Latine et l’Europe, toujours en association ou ONG.