Actualités

Témoignages

Hélène, stagiaire en Italie

"Je me suis engagée dans ce projet dans le but de découvrir le milieu de l’accompagnement des migrants car je souhaite m’y orienter professionnellement. Cette expérience a été très instructive et m’a apporté beaucoup de connaissances théoriques comme pratiques sur ce secteur."

Je m’appelle Hélène. J’ai effectué un stage de six mois en Italie dans une coopérative venant en aide aux migrants mineurs non accompagnés et aux réfugiés.

J’ai eu des missions extrêmement variées:

– Cours d’alphabétisation pour mineurs et adultes

– Aide aux devoirs auprès d’adolescents et d’enfants

– Rédaction d’articles et d’interviews des migrants pour le site de la coopérative

– Animation de temps collectifs: repas, activités informelles

– Médiation linguistique en français, anglais, italien

– Participation à l’organisation et l’animation d’un atelier de création d’une bande-dessinée basée sur les histoires de migrations des mineurs

– Promotion des activités de la coopérative lors d’événements avec la tenue de stands.

J’ai travaillé en collaboration avec les éducatrices et éducateurs de la coopérative, mais aussi avec les jeunes italiens en service civique et une volontaire européenne espagnole.

Je me suis engagée dans ce projet dans le but de découvrir le milieu de l’accompagnement des migrants car je souhaite m’y orienter professionnellement. Cette expérience a été très instructive et m’a apporté beaucoup de connaissances théoriques comme pratiques sur ce secteur.

Je suis fière d’avoir pu servir de médiatrice linguistique car lorsque j’étais à l’école j’étais peu douée en anglais et je n’avais jamais étudié l’italien. Avoir atteint aujourd’hui un niveau qui me permette de mettre en relation des personnes ne connaissant pas la même langue est une grande réussite pour moi et j’espère pouvoir développer cette compétence dans la suite de ma carrière professionnelle.

J’ai éprouvé des difficultés à accepter un mode d’organisation et de communication différent de ce que je connaissais en France. Il n’est en effet pas rare que les activités soient organisées au dernier moment, ou que l’équipe se trouve dépassée par un imprévu. Je n’ai pas réellement trouvé de solution à ce sujet, à part celle de prendre mon mal en patience avant de retourner dans mon pays. En effet, je me suis rendue compte qu’il était pour moi primordial au travail de planifier et d’avoir des rôles définis, ce qui m’a manqué ici  mais qui m’a permis de développer ma capacité d’adaptation. La communication a pu être difficile car n’étant pas italienne mes idées ou manières de faire sont plus facilement critiquées et je dois user beaucoup plus d’énergie pour me faire comprendre.

J’espère que cette expérience me permettra de travailler à nouveau avec ce type de public car le contact avec les migrants m’a beaucoup plus.

Ce stage m’a aussi apporté beaucoup sur le plan personnel, puisqu’il m’a permis de me questionner sur les différences culturelles, les stéréotypes et le racisme pour mieux en comprendre les mécanismes et les effets.

Afin de résumer au mieux ce que m’a apporté cette expérience, j’ai décidé d’en lister les 4  grands points positifs et les 4 points négatifs:

Les points positifs:

– 1 : la découverte de nouvelles cultures: albanais, ivoirienne, sénégalaise, égyptienne…. grâce au contact quotidien avec les migrants

– 2 : la pratique quotidienne de trois langues : anglais, français et italien

– 3 : l’acquisition de nouvelles compétences : alphabétisation, rédaction d’entretiens, …

– 4 : la connaissance du mode de fonctionnement de l’accueil des migrants en Italie

Les points négatifs:

-1: manque de planification anticipée des activités et de programmation sur le long terme

-2: pas d’attribution d’un rôle spécifique à chacun de nous

– 3: pas de temps organisé pour parler des éventuels problèmes rencontrés sur le travail: la réunion mensuelle avec l’éducateur référent se fait dans la salle commune où circulent les jeunes de la coopérative

-4: peu de communication entre l’équipe d’éducateurs et l’équipe stagiaires/ service civique: une vrai séparation hiérarchique entre le groupe d’éducateurs et les personnes en service civique/stage: nous n’avions pas la possibilité de participer à leurs réunions ce qui amène à ne pas être informé des changements dans l’organisation

Pour conclure, je suis très heureuse d’avoir pu bénéficier de cette expérience qui m’a apporté beaucoup et qui m’apportera dans mon futur professionnel.