Actualités

Témoignages

Leslie, Service Civique en Arménie

"Cette expérience m'a donnée la motivation de réussir et de faire ce que j'aime."

Je me présente, Leslie Poiré, 21 ans. Je suis partie avec l’ADICE pour un Service Civique de 6 mois à Erevan, la capitale de l’Arménie.

Durant ma mobilité j’ai effectué 3 missions :

  • La première au sein de Kasa pendant 3 mois, j’ai créé et effectué des ateliers francophones pour des enfants de 10-13 ans dans une école.
  • La deuxième au sein de l’Alliance française d’Arménie pendant les 6 mois, principalement à la médiathèque où j’ai présenté et créé des événements et activités diverses (débat, cours de cuisine…) pour enfants comme adultes, ainsi que plusieurs taches de communication et d’amélioration de la médiathèque avec Nelli, la médiathécaire.
  • La troisième mission et durant 6 mois également était au sein d’un refuge pour chiens, Pawsitiv Dog Rescues, où j’ai fait l’entretien quotidien du refuge (nettoyage, changer l’eau, donner la nourriture, et aussi, donner beaucoup d’amour!). Je travaillais avec d’autres volontaires et Arthyr, qui lui y travaille tous les jours.

Durant ma mobilité, le plus dur a été de m’imposer dans des structures de travail différentes de celles en France, mais avec un peu de confiance en soi, cela n’a pas duré très longtemps. J’ai fait ce service civique dans le but de changer de quotidien, de me tester dans un environnement qui n’est pas le mien, et me découvrir moi-même un peu plus.

Ma meilleure expérience durant ces 6 mois, a été de donner et recevoir tant d’amour de 125 chiens au refuge où je travaillais 2 jours par semaine, aimant déjà les animaux avant de partir, cette mission m’a comblée de bonheur toute la durée de ma mobilité, et m’a aidée à surmonter mes petits coups durs.

Au jour d’aujourd’hui, je suis à la recherche d’un travail, temporaire ou non, je pense peut- être même faire une licence en alternance à la prochaine rentrée scolaire. Mais cette expérience m’a donnée la motivation de réussir et de faire ce que j’aime.

«Je refuse que la peur de l’échec m’empêche de faire ce qui m‘importe vraiment»