Actualités

Témoignages

Mohamed, SVE au Royaume-Uni

"Je me suis engagé dans ce projet à la fin de mes études dans le but d’acquérir une expérience à l’étranger au sein d’une association à dimension européenne."

Je me présente Mohamed, j’ai 25 ans et je rentre tout juste d’un Service Volontaire Européen d’une durée de 6 mois à Liverpool, au Royaume-Uni.
J’ai été accueilli dans l’association Merseyside Expanding Horizons (MEH) au sein du The Joseph Lappin Centre situé dans un quartier populaire de la ville.

MEH est une association au sein de laquelle se trouve une équipe très diverse et internationale, j’ai pu acquérir une expérience dans le domaine de l’inclusion sociale en tant que assistant chargé de projet et travailler sur de nombreux projets liés à la formation, la jeunesse, le handicap, l’égalité, la lutte contre les discriminations et l’interculturalité.

L’avantage de cette mission était sans aucun doute la large étendue de tâches auxquelles j’ai pu prendre part et me former. J’ai, en effet, été largement impliqué dans les nombreuses phases de la gestion de projet, et en particulier de projets européens. J’ai pu participer à l’organisation d’événements, l’animation d’ateliers de formation, la participation à des phases de recherche (études de terrain, recherche documentaires), la participation à des meetings européens avec des associations partenaires, la rédaction de projets mais encore l’organisation et l’envoi d’un groupe de jeunes anglais dans le cadre d’un échange de jeunes entre Liverpool et la France.

Les principales difficultés étaient liées pour moi à découverte totale d’un milieu professionnel étranger, des compétences organisationnelles qu’il requiert et le respect de certaines deadlines. A cela s’ajoutaient des barrières linguistiques, particulièrement au début de la mobilité. Pour surmonter ce type de difficultés, il ne faut en aucun cas hésiter à demander de l’aide à tous mes collègues, mais aussi expliquer ses idées simplement, afin que la communication soit la plus simple possible.

J’ai donc travaillé à la fois dans le cadre de partenariats avec des associations de toute l’Europe, mais j’ai aussi beaucoup travaillé avec les membres de la communauté locale et associations locales, de tous âges dans le cadre de formations, ateliers et rencontres.
J’ai aussi beaucoup apprécié la part de travail très collective des projets menés notamment à l’échelle européenne et la rencontre des partenaires de différents pays où se confrontent différentes manières de travailler et différentes manières d’appréhender les problématiques sociales en fonction du contexte d’origine.

Je suis en outre très fier de m’être vu confié des responsabilités importantes dans un cadre égalitaire, un domaine qui était nouveau et qui m’intéresse fortement et me permettant d’accroître en autonomie et en confiance dans mon futur professionnel. Un SVE est aussi un excellent moyen d’étendre ses horizons et de se créer un réseau professionnel et d’amis au-delà même de l’Europe.

Je me suis engagé dans ce projet à la fin de mes études dans le but d’acquérir une expérience à l’étranger au sein d’une association à dimension européenne.
Avant de commencer cette mission, j’avais l’envie de découvrir autre chose que mon domaine d’études et découvrir le domaine associatif à l’étranger. Cette expérience m’a conforté dans mon envie de travailler à l’étranger.

Pour résumer mon expérience de mobilité j’ai choisi trois mots : inclusion, diversité, et inoubliable.