Actualités

Témoignages

Romane, Service Civique en Inde

"Je ne peux que conseiller à des gens désireux de faire ce type de projet de ne pas hésiter car on en ressort grandi et avec pleins de belles images en tête."

Je m’appelle Romane j’ai 23 ans et j’ai effectué un service civique de 6 mois en Inde, plus précisément à Bhubaneswar dans l’Orissa, un Etat situé dans l’est de l’Inde. Je travaillais pour une ONG qui s’appelle Jeevan Rekha Parishad (JRP) qui œuvre pour une égalité sociale et qui lutte pour une justice climatique. J’ai toujours voulu faire un voyage humanitaire et le service civique était l’occasion pour moi de pouvoir travailler à l’étranger dans un domaine qui n’est pas forcément lié à ma formation d’origine.

J’ai travaillé auprès des populations locales principalement dans deux bidonvilles, Kanchanjangha et Banafulla. Tous les matins, je m’y rendais afin d’enseigner aux enfants l’anglais et les maths, deux matières importantes à maîtriser pour aller à l’école gouvernementale. En effet, les cours aux bidonvilles ne peuvent pas remplacer l’école. Les autres volontaires et moi-même faisions notre possible chaque jour afin de donner l’envie à ces enfants d’apprendre et d’envisager un jour, d’aller à l’école.

Le travail dans les bidonvilles était une des missions principales, à côté de ça, le travail était très varié. J’allais régulièrement dans des écoles pour proposer des activités auprès d’adolescents. J’étais libre de proposer ce que je voulais, avec d’autres volontaires on a organisé divers temps d’échanges culturels et des jeux en extérieur afin de diversifier ce qu’ils font déjà à l’école.

J’ai également participé à des ateliers organisés dans le cadre d’un programme de sensibilisation sur les règles mis en place par JRP. Dans ces ateliers, je témoignais sur ma propre expérience par rapport aux règles et j’encourageais les jeunes filles à se sentir plus à l’aise avec leur corps. En Inde, il y a en effet beaucoup de stigmas autour des règles et les femmes doivent souvent rester chez elles pendant cette période et on leur interdit beaucoup de choses.

Ce que j’ai apprécié avec le fait de travailler avec une ONG comme JRP, c’est que j’ai pu effectuer pleins de missions variées et élargir mes compétences dans des domaines différents.

Je n’ai pas rencontré de grosses difficultés bien qu’il n’était pas toujours simple de communiquer avec la population qui parlait très peu voir pas du tout anglais. J’avais

des cours d’orya (la langue locale) mais c’est une langue difficile. Je connaissais en revanche quelques phrases et quelques mots ce qui me permettait de pouvoir mieux m’intégrer auprès de la population.

Un des projets dont je suis fière, c’est la cagnotte que j’ai mise en place pour acheter des vêtements pour les enfants des bidonvilles. J’ai tout géré seule avec un autre volontaire qui m’a aidé pour acheter les vêtements dans le marché local. Cela a été long et quelque peu laborieux mais je suis contente du résultat les enfants étaient plus que ravis. J’ai d’ailleurs réalisé une vidéo sur ce projet que vous pouvez voir sur ce lien vimeo : https://vimeo.com/329853077

Cette expérience a été très enrichissante pour moi, autant sur le plan professionnel que personnel. L’Inde n’est pas un pays toujours simple à vivre mais je ne garde que de très bons souvenirs. J’ai pu rencontrer pleins de personnes différentes aussi bien dans le cadre de mon travail que lorsque j’ai pu voyager ailleurs dans le pays.