Actualités

Ronan, EU Aid Volunteers au Maroc

Cette mission EU Aid Volunteers en tant que chargé de développement de projets à Jerada, au Maroc, vient confirmer et enrichir mon parcours personnel et professionnel et permet de donner du sens à mon engagement dans le secteur social et humanitaire. Celle-ci fut un moyen d’accroitre mes connaissances et elle m’a permis d’accéder à un terrain de recherche-action pour valider mon parcours d’étudiant de master en Economie Sociale et Solidaire.

Cette mission EuAid Volunteers en tant que chargé de développement de projets à Jerada, au Maroc, vient confirmer et enrichir mon parcours personnel et professionnel et permet de donner du sens à mon engagement dans le secteur social et humanitaire. Celle-ci fut un moyen d’accroitre mes connaissances et elle m’a permis d’accéder à un terrain de recherche-action pour valider mon parcours d’étudiant de master en Economie Sociale et Solidaire.

En février 2019, j’ai intégré un master en économie sociale et solidaire au centre d’économie sociale du Cnam de Lille. Ce master est axé sur la pratique de la recherche action comme un moyen d’étudier un terrain en me plaçant en tant que chercheur et en tant qu’acteur. De ce fait, en mai 2019, j’ai décidé d’aller en quête d’un terrain d’action à l’étranger. Le volontariat était pour moi un moyen pertinent d’allier ces deux pratiques, celle « d’intervenant » social en tant que volontaire et celle d’étudiant chercheur inscrit dans un cursus universitaire.

Je me suis donc positionné sur une offre d’UE Aid volunteers auprès de l’association ADICE à Roubaix. J’ai été retenu sur cette mission, puis, en juin 2019, j’ai effectué la formation de pré-déploiement de la commission européenne en Belgique. Celle-ci fut le démarrage de ce parcours de volontaire, elle m’a énormément apporté tant sur le plan humain que sur le plan pédagogique. Une fois passé cette étape, j’ai intégré en septembre 2019 mon terrain, je me suis installé à Jerada, une commune située au cœur de la région de l’Oriental, à quelques kilomètres de la frontière avec l’Algérie.

J’ai donc été accueilli par l’association Isaaf Jerada Solidarité et Développement, une association locale bien implantée sur le territoire de Jerada, de sa province etc. Après une période d’accueil et d’immersion au sein de l’organisation, je me suis bien intégré, tant dans ma mission que dans mon environnement du quotidien. J’ai eu l’opportunité d’avoir une environnement d’action favorable à la réflexion, au développement de projets innovants, un environnement favorable à l’action etc.  Ma principale mission était de faire une veille sur les opportunités émanant des bailleurs de fonds internationaux sur les thématiques portés par l’association : l’inclusion, le volontariat, droits de l’homme etc.

Dans ce cadre j’avais pour mission de réfléchir sur des propositions concrètes, réaliste et réalisable par rapport au contexte local. Par-là j’ai renforcé mes compétences dans le champ de l’ingénierie de projets à fort impact social, économique ou environnemental. Durant ma mission, j’ai répondu à 20 appels à projets. Par ailleurs j’ai pu mettre en œuvre des projets et implémenter des activités auprès des cibles, des populations de Jerada et de sa province. En outre, j’ai pu mener ma recherche en faisant des entretiens auprès d’acteurs de la société civile locale, puis en réalisant une analyse globale des forces et faiblesses relatives aux capacités de la société civile de Jerada et de sa province.

Enfin, ces 18 mois d’immersion au sein d’une structure associative marocaine, sur un territoire, cela m’a permis d’accroitre des connaissances, capacités pour travailler dans un environnement étranger, loin de ma zone de confort.