Actualités

Témoignages

Sarah, SVE en Slovénie

"Cette expérience ne peut être que bénéfique si on cherche à s’enrichir culturellement. De plus, cela m’a permis d'acquérir une expérience professionnelle où j’ai pu vraiment apprendre de mon entourage."

J’étais à Medvode, en travaillant avec une organisation non gouvernementale qui s’occupe du sport, tourisme, culture et jeunesse dans la ville.

Mon SVE a duré six mois, ce qui était pour moi la durée minimum. J’ai accepté de partir car le thème de la mobilité me plaisait particulièrement. Je suis en année de césure à l’université, je souhaitais en profiter pour me consacrer à ce pour quoi je ne prenais pas le temps dans mon rythme universitaire.

Ma mission concernait la photographie et la vidéo. On était libre sauf dans le cadre de la promotion de leurs événements et de la ville. En dehors de cela, on a organisé des ateliers numériques avec des jeunes sur des thèmes différents chaque semaine. Aussi, pour le dernier mois j’ai eu carte blanche pour réaliser la vidéo de notre choix.

J’étais en binôme avec Roberto un autre SVE qui avait le même projet que moi. On travaillait en étroite collaboration avec Simon notre coordinateur qui nous aidait au niveau logistique, Ursa notre mentor, Luka tuteur en photographie et Max tuteur en vidéo. Ainsi que tous ceux qui travaillent à Sotocje.

Je dirais que ma plus grosse difficulté était mon lieu de vie. Ce n’était pas prévu que l’on vive éloigné de notre lieu de travail et de tout le reste. L’organisation nous a prêté une voiture que mon binôme pouvait conduire. N’ayant pas le permis je suis reste peu indépendante mais j’ai pu changer certains de mode de vie.

Je suis fière d’avoir beaucoup progressé au niveau de mes passions pour la photographie et la vidéo. Je suis capable de monter un projet et de le mener à bout. Je dirais que cette expérience ne peut être que bénéfique si on cherche à s’enrichir culturellement. De plus, cela m’a donné une vraie expérience de travail en entreprise ou j’ai pu vraiment apprendre de mon entourage.

Une anecdote que j’aimerais raconter c’est un moment qui m’a vraiment surprise alors que j’étais en Slovénie depuis peu. Nous sommes passés chez les parents d’un collègue pour aller chercher du matériel. Ils nous ont accueillis alors qu’on ne se connaissait pas et nous ont offert des gâteaux, de la confiture et du jus. J’ai été frappée par leur ouverture naturelle et cet accueil qui est en fait très typique !

Il est difficile de résumer cette mobilité en une phrase, mais je dirais que je serais bien restée six mois de plus.