Actualités

Témoignages

Solène, Service Civique en Grèce

"Je me suis engagée dans ce projet afin de pouvoir avoir la chance de découvrir le métier d'éducateur spécialisé dans un autre pays."

Je m’appelle Solène, j’ai 24 ans et  je suis partie effectuer une mission de service civique de 11 mois en Grèce, afin d’acquérir une expérience professionnelle à l’étranger dans le but de reprendre mes études d’éducateur spécialisé par la suite.

Ma mission s’est déroulée à Levadia, petite ville au nord d’Athènes, dans un centre privé travaillant en accueil de jour afin d’accompagner et soutenir des personnes en situation de handicap physique et mental.

Il y avait sur place une équipe pluridisciplinaire composée de cinq personnes notamment  d’une psychologue, un coach sportif spécialisé dans le handicap. Mon rôle était surtout de soutenir les résidents dans leurs tâches quotidiennes comme dans les activités. Je devais passer du temps avec eux afin de les stimuler au quotidien, communiquer, et les faire sortir de leur bulle. Par exemple, en proposant des activités éducatives, des jeux, des sorties, des ateliers cuisine… ou toute autre activité qu’ils puissent remettre en pratique une fois chez eux afin de gagner en autonomie (les personnes venant au centre sont pour la plupart de jeunes adultes). Ce centre fonctionne comme une école mais est adapté à leurs capacités et leurs besoins.

Je me suis engagée dans ce projet afin de pouvoir avoir la chance de découvrir le métier d’éducateur spécialisé dans un autre pays, pouvoir comparer avec mon expérience dans ce domaine en France, et me conforter dans mon choix d’orientation dans un futur proche.

Les plus grosses difficultés que j’ai pu rencontrer étaient surtout le départ, que j’appréhendais beaucoup, et la barrière de la langue en arrivant car je n’avais aucune notion de grec pour me permettre de communiquer avec les résidents. En revanche, j’ai appris très vite les bases grâce à quelques cours de langue sur place et j’ai pris plaisir à apprendre et également progresser en anglais. La chose dont je suis la plus fière est justement d’avoir pu être capable de leur faire la lecture durant mes derniers mois de présence !

Cette expérience va j’espère pouvoir m’aider à trouver plus facilement une alternance pour la reprise de mes études, et elle m’a fait mûrir et gagner en autonomie. J’ai une meilleure connaissance de moi, je suis plus en confiance et ouverte à ce qui m’est différent ou inconnu. Mieux se connaitre, c’est se donner le pouvoir de changer, de s’aligner avec ses aspirations.

J’ai beaucoup apprécié la bonne humeur et la bienveillance qui émanait de part et d’autre de ce centre et j’ai pris plaisir à participer aux cours de musique et de peinture (sur le thème de Van Gogh cette année). Mon nom étant compliqué à prononcer, j’ai été rebaptisée « Moustaki » qui veut dire « moustache … » cela m’amusait beaucoup et nous avons tous fini par nous appeler moustache les uns les autres. Après le confinement nous dessinions même des moustaches sur nos masques pour rendre ça un peu plus joyeux !

Cette expérience était surtout professionnelle, mais elle m’a paru comme du temps qui m’était offert comme un cadeau et m’a permis d’avoir un regard différent sur moi-même. J’ai progressé en anglais et en grec, j’ai rencontré de belles personnes avec qui je resterai en contact sans aucun doute. J’ai aussi acquis des compétences pratiques. Cette expérience a été pour moi l’une des plus enrichissantes jusqu’à maintenant et si cela était à refaire je partirais tout de suite sans hésiter !