Actualités

Théa, Stagiaire VET en Espagne

"Cette expérience a été plus que bénéfique pour moi, elle a été comme une révélation. Je suis sortie de ma zone de confort, j'ai essayé, j'ai eu peur, mais je l'ai fait !"

Durant mon stage au sein de la réserve écologique de Ojèn, j’ai eu l’opportunité de travailler au plus prêt de la nature et de la faune et de la flore. Mes missions quotidiennes étaient la prise en charge de groupe (scolaire, familial…) afin d’assurer des visites guidées de la réserve dans le but de sensibiliser sur l’environnement. Les 2 principales objectifs de ces visites sont: l’éducation environnementale et la conservation de la nature. Le soin de la faune et de la flore faisait aussi partie intégrante de mes missions. Chaque jour nous nous assurions que les animaux ne manquaient de rien et étaient en bonne santé dans leur milieu naturel.

J’ai eu l’occasion de travailler avec des biologistes, des vétérinaires et des guides de la nature, qui chacun par leurs expériences ont pu m’apporter de nouvelles connaissances et de nouvelles pratiques.

Après avoir travaillé pendant plus de 5 ans en tant qu’éducatrice spécialisée dans le secteur de la petite enfance, j’ai eu l’envie et le besoin de découvrir un autre milieu de travail et de me rapprocher plus de la nature. Soucieuse de l’environnement

et passionnée par les animaux, il était primordial pour moi de trouver un lieu en accord avec mes valeurs et mes convictions. J’étais désireuse d’apporter, à mon échelle, mon aide et de sensibiliser la population sur l’environnement et le bien être animalier.

La plus grosse difficulté que j’ai pu rencontrer durant mon stage a été la barrière de la langue, j’ai eu souvent l’envie de m’exprimer, de proposer mes idées, d’informer le public… sans oser le faire par crainte de me tromper, de ne pas me faire comprendre, de paraître ridicule. Mais au fur et à mesure, j’ai réussi a transformer cette difficulté et j’ai osé, j’ai parlé, je me suis trompée, mais j’ai appris, j’ai gagné en confiance en moi, et j’ai surmonté cette peur des premiers mois. Aujourd’hui je suis fière de mes progrès, j’ai encore beaucoup à apprendre, mais je ressens aussi bien sur le plan linguistique que personnel que j’ai évolué au cours de ces 6 mois.

Cette expérience a été plus que bénéfique pour moi, elle a été comme une révélation. Je suis sortie de ma zone de confort, j’ai essayé, j’ai eu peur, mais je l’ai fait. J’ai gagné en confiance en moi et en maturité. A présent j’imagine ma vie ici en Espagne et j’ai la grande chance de pouvoir travailler encore quelques mois dans la réserve écologique.

En conclusion, la phrase qui pour moi résume parfaitement cette expérience est: « Y CROIRE ET ESSAYER ».