Clémentine, Service Civique International, Maroc

Bonjour, je m’appelle Clémentine et j’ai réalisé une mission de service civique, durant 6 mois au Maroc, au sein de l’association Aïcha. Cette association pour le développement de proximité et de l’environnement qui lutte contre la désertification et l’exode rural est située dans le petit oasis d’Oumifiss, à quelques kilomètres de la ville de Guelmim, aux portes du Sahara. 

 

Après une licence en santé et social, j’ai voulu réaliser ce service civique dans le but de conforter mon choix de réorientation dans l’environnement, ainsi que d’avoir une expérience de terrain avant de reprendre la théorie.

Au cours de mon service civique, nous travaillions souvent avec le jardinier de l’association au jardin pour les cultures. Nous nous occupions de l’entretien de la pépinière et du champ de grenadiers. Nous avions la possibilité de prendre des initiatives ou de faire des essais pour expérimenter.

Il y avait également les cours de français pour les enfants du village, ainsi que l’organisation et l’accompagnement des groupes de Français qui venaient en partenariat avec l’association Road Tree’p pour la plantation d’arbres dans le village et les alentours. A côté de ces missions, nous avons rencontré beaucoup de personnes, travaillant dans ce domaine, avec qui nous avons pu échanger, discuter et comprendre beaucoup de choses sur le système.

Pour moi, le début n’a pas été facile car tout était très différent : la vie, les gens, les relations ; mais aussi la façon de travailler etc.  Il m’a fallu un temps d’adaptation, que ce soit pour m’intégrer socialement ; mais aussi pour comprendre comment ils travaillent et comment fonctionne réellement l’association et les projets. Seulement après ce temps, il fut plus facile de mettre en place des choses pour l’association.

C’est une expérience humaine incroyable, tellement enrichissante et qui a changé beaucoup de choses dans ma façon de penser. Cela apporte énormément par la diversité des activités, mais aussi des rencontres.

Aujourd’hui, je n’ai toujours pas d’idée précise sur ce que je veux faire ; mais j’ai compris que j’ai besoin d’un travail concret et qui agit réellement pour une meilleure planète. J’ai également compris plusieurs choses sur beaucoup de sujets de la vie, grâce aux discussions avec les habitants, mais aussi en observant et en essayant de comprendre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partagez !