Actualités

Témoignages

Michaela, EU Aid Volunteer au Népal : retour sur son premier mois de mission

"C'était vraiment agréable de rencontrer mes nouveaux collègues et ils m'ont accueillis à bras ouverts. Je me suis sentie acceptée et incluse dès le début."

(Massimo Modesti- volontaire EU Aid, Caddie Dong et Luisa Ledda- volontaires VIN)

Bonjour, je m’appelle Michaela Rossmann et je suis une volontaire EU Aid, envoyée par l’ADICE, pour faire du bénévolat avec VIN pour les 8 prochains mois.

Je viens d’Italie, mais je vis au Royaume-Uni depuis 14 ans et je suis maintenant basée à Katmandou en tant que volontaire senior en coordination et management. Mon travail se concentre sur les processus et les procédures au sein de l’équipe de VIN. Cela comprend l’examen de la logistique, de l’information fournie aux bénévoles avant le placement et de la façon dont les bénévoles de VIN reçoivent du soutien pour s’assurer qu’ils vivent la meilleure expérience possible.

VIN offre une approche holistique pour soutenir le développement des communautés marginalisées autour de la vallée de Katmandou et d’Okhaldunga. L’organisation a une variété de programmes dans les domaines de l’éducation, de l’autonomisation des femmes, du développement des jeunes et des enfants, de la réduction des catastrophes et des risques, de la santé publique et des soins médicaux ainsi que de l’environnement et de la conservation.

Je suis arrivée à Katmandou fin septembre et mon manager, Dinesh Katiwada, est venu me chercher à l’aéroport et m’a emmené à l’appartement, où je vis avec un autre volontaire. Heureusement, je suis arrivée un samedi pour m’orienter et découvrir les environs le dimanche avant de partir au bureau de VIN le lundi. Le bureau est à 5 minutes à pied de l’appartement, donc très bien situé.

C’était vraiment agréable de rencontrer mes nouveaux collègues et ils m’ont accueillis à bras ouverts. Je me suis sentie acceptée et incluse dès le début. J’ai également bénéficié d’une initiation de trois jours, qui comprenait la santé et la sécurité, un aperçu du fonctionnement de VIN, des informations culturelles ainsi que des cours en népalais. C’est un peu délicat, mais c’est bien de savoir que je peux dire des choses comme : la nourriture est délicieuse !…. parce que c’est délicieux ! Daal Bhat (lentilles et riz) et Momos (boulettes de pâte farcies) sont tout simplement délicieux.

Massimo Modesti: Facebook
@mamodesti: Instagram

Dinesh et moi avons créé un plan de travail mensuel qui m’aide à prioriser ma charge de travail. En ce moment, je suis en train d’examiner l’information que les bénévoles reçoivent après leur demande, mais avant leur arrivée. Il est très important que les bénévoles reçoivent des renseignements exacts sur leur affectation, que ce soit pendant deux semaines ou trois mois, car il est essentiel de bien comprendre le rôle du bénévole pour en assurer le succès.

J’ai également participé à la Semaine des droits de la personne, ce qui m’a permis d’organiser un atelier sur la violence faite aux femmes ainsi qu’un atelier scolaire sur l’égalité des sexes et le harcèlement sexuel.

Massimo Modesti: Facebook @mamodesti: Instagram

J’ai collaboré avec des volontaires internationaux et des volontaires locaux sur la façon d’animer ces sessions et nous avons atteint 216 étudiants dans deux écoles différentes et 66 femmes dans trois groupes coopératifs.

Un des commentaires de l’élève explique l’impact que la séance a eu sur elle : « J’aime ce programme et son organisation. Je pense que cette organisation devrait travailler dans toutes les zones rurales de notre pays. Je parlerai à mes amis, à mes enseignants et à ma famille de l’égalité des sexes et du harcèlement sexuel. Et je suggère à mes parents, à mes enseignants et à mes voisins de parler du harcèlement et de le contrôler. »

C’était aussi formidable de pouvoir animer la réunion mensuelle des bénévoles de VIN. Cela m’a permis de vraiment voir ce que les bénévoles apprécient le plus et où il y a place à l’amélioration. C’était une séance amusante avec des jeux, des gâteaux et des commentaires !

Au cours du premier mois, tous les volontaires EU Aid au Népal ont également été invités à la résidence de l’ambassadrice de l’UE, Veronica Cody. Il s’agissait d’un bel événement de réseautage où nous avons rencontré des étudiants Erasmus Mondo népalais, exploré de nouveaux partenariats potentiels et parlé de la manière dont l’UE soutient le Népal. Ce fut une soirée très inspirante et intéressante – et un privilège de rencontrer l’ambassadeur.

La combinaison de voir des bénévoles et des projets en action, de parler directement aux bénéficiaires et du travail que je fais dans les coulisses font de ce stage un vrai plaisir. Je me sens humble et chanceuse d’avoir l’occasion de mettre mes compétences en gestion des bénévoles au service de VIN et d’être à leur écoute en retour.

J’attends avec impatience les mois à venir, avec davantage de visites sur le terrain et de collaborations, ainsi qu’une exploration un peu plus approfondie du Népal en tant que pays.