Actualités

Témoignages

Wahid, direction l’Espagne pour découvrir le métier de Chargé de Projet en Mobilité Européenne

Déjà parti en Stage professionnel Erasmus+, Wahid est reparti 6 mois en Corps Européen de Solidarité en Espagne avec l'ADICE afin de préparer sa reconversion professionnelle... Il nous parle de sa mobilité à l'étranger.

Je suis Wahid, j’ai 31 ans et je me suis engagé avec le Corps Européen de Solidarité afin de mettre en place ma reconversion professionnelle.

J’ai effectué une mission de 6 mois en Espagne et plus précisément à Salamanque, au sein de la fondation « PLANB EDUCACION SOCIAL », une structure prônant l’éducation comme droit fondamental à chacun.

ndla : il s’agit de ma 3e expérience de mobilité, en effet, j’ai également eu l’opportunité de faire un stage professionnel Erasmus+ en Espagne avec l’ADICE et un volontariat International en Entreprise en Allemagne et pour le compte de la société Norauto International.

La fondation PLANB EDUCACION SOCIAL  est une structure ayant les attraits d’une PME à dimension familiale, cette dernière est composée de :

  • Roberto MUNOZ ALONSO dit « Ruper », qui n’est autre que le directeur,
  • Cristina FERNANDEZ PEREZ, responsable de projets européens, avec qui j’ai directement collaboré,
  • Judit CALLEJO RODRIGUEZ, travailleuse sociale, gérant le pôle jeunesse,
  • et Olga GARCIA MOCHALES SANCHEZ, travailleuse sociale.

Des missions responsabilisantes et formatrices

J’ai débuté cette aventure avec comme fer de lance d’apprendre le métier de « Chargé de Projet en Mobilité Européenne ». Pour ce faire, j’ai par le passé suivi des cours de « méthodologie de pilotage de projet », ce qui m’a donné un léger aperçu de ce que l’on attendrait de moi.

Ma première tâche a consisté à promouvoir les « ERASMUS DAYS 2021 » ayant eu lieu en octobre, pour ce faire, j’ai présenté sous la forme d’un PowerPoint les points saillants de ce qu’est le programme Erasmus+ à savoir : les Priorités, les Domaines ou encore les Enjeux. En outre, je me suis appuyé sur mon expérience propre pour détailler ce qu’est le stage professionnel.

Ensuite, on m’a demandé de mettre en avant l’Union Européenne en profondeur, qui est encore un parent pauvre pour la jeunesse espagnole qui ne s’identifie peu ou pas comme citoyen européen.

J’ai également dispensé un cours hebdomadaire de français au profit de la fondation. Le but étant de faire connaître davantage notre structure au grand public et faire vivre le quartier « Pizarrales ». D’ailleurs, Recruter un groupe de travail pour l’atelier de français s’est avéré être assez difficile en raison des associations étudiantes proposant déjà des « intercambios ». J’ai du alors différencier mes ateliers par des préparations au DELF, des cours plus formels et même des cours particuliers.

Et en lien avec son nouveau projet professionnelVolontariat européen Espagne

Par la suite, je suis entré dans le vif du sujet du pourquoi du comment de mon projet professionnel, à savoir : Ce que consiste concrètement le métier de « chargé de projet en mobilité Européenne ». Pour cela, je me suis focalisé autour de l’Action Clé 2 du programme Erasmus+ et plus précisément sur un Partenariat à petite échelle.

La fondation etait néophyte dans le domaine du sport, par conséquent nous partions d’une page blanche. J’ai décidé de focaliser mon travail sur l’apport de la pratique du football semi-professionnel chez les adolescents. Le sport dans le temps de l’enfant est un des leitmotivs prônés par la Commission Européenne, de ce fait, j’ai fait de l’adolescent mon groupe cible, dans la mesure où l’adolescence est une période charnière du passage de l’enfance à l’âge adulte. En effet, c’est durant ce temps que l’on se rêve à devenir sportif de haut niveau…

J’ai ainsi pu apprendre les différentes étapes qu’un véritable chef de projet met en place, c’est-à-dire :

  • la phase d’avant-projet
  • la planification des objectifs
  • la réalisation des taches
  • le suivi des actions

Ce volontariat européen m’a confirmé que j’étais sur la bonne voie, en apprenant petit à petit, même s’il me manque aujourd’hui encore un peu de rigueur. J’ai pu m’apercevoir que la gestion de projet en Mobilité Européenne était un champ vaste de par les 3 Actions Clés, les domaines (Éducation, Formation, Jeunesse, Sport) et les priorités horizontales et verticales.

Une mobilité, et un après mobilité

Cette expérience est d’importance puisqu’elle m’a permis de faire mes premiers pas dans la gestion de projet. Mais les choses ne s’arrêtent pas là… En effet, j’ai fait la découverte d’un dispositif très intéressant, il s’agit de la « période de mise en situation professionnelle » proposée par Pôle Emploi. Cette dernière sera mise en place pour le mois de juin 2022 et aura lieu au sein de l’Agence Nationale Erasmus Madrilène.

A côté de cela, ma candidature pour le stage livre bleu à la Commission Européenne a été présélectionnée, je suis dans l’attente d’une réponse à propos de mon dossier pour le programme des « Assistants de Langue Française à l’Étranger ».

Pour conclure mon témoignage, je n’ai qu’une seule chose à vous dire : OSEZ, quel que soit votre âge, votre situation ou bien vos origines socio-culturelles !

 

Wahid s’était déjà engagé avec l’ADICE en 2018 pour un stage professionnel Erasmus+ à Valencia à la centrale d’achats Norauto Esapgne. Retrouver son témoignage vidéo ici : Wahid, stage professionnel en Espagne.