Le projet REST

Réfugiés, Emploi, Soutien et Training

 

Contexte

L’emploi et l’intégration des réfugiés sur le marché du travail peut être une solution à un large éventail de problème que rencontrent les marches du travail du Europe, tels que la pénurie de compétences – en particulier dans les zones rurales -, le vieillissement de la main d’œuvre ou le manqué de motivation des apprentis. Mais en raison du manque de clarté de leurs situations professionnelles, personnes et légales, de nombreux employeurs européens sont toujours hésitants à embaucher et à employer des réfugiés. Le projet REST a pour objectif de créer et de mettre en place une formation complète et un système de soutien aux entreprises et organisations qui souhaitent embaucher et intégrer des réfugiés sur leur lieu de travail.

REST signifie “Réfugiés Emploi Soutien et Training”, et est un projet de deux ans, géré par huit partenaires européens et finances par le fonds européen Asylum, Migration and Integration Fund (AMIF)

Groupes cibles

Le projet REST s’adresse :

  • Au personnel clé tel que les responsables des ressources humaines, les superviseurs ou les formateurs internes des organisations et entreprises qui souhaitent embaucher des réfugiés,
  • Aux organisations intermédiaires telles que les chambres de commerce, les associations d’employeurs et les autorités locales
  • Aux ONG actives dans le domaine de l’intégration des réfugiés.

Les activités du projet

REST est divisé en trois phrases principales :

  1. Une étape d’état des lieux qui consiste à réaliser une analyse des besoins pour savoir quels sont les obstacles auxquels sont confrontées les entreprises qui souhaitent embaucher des réfugiés et pour savoir quelles sont les offres de formation les plus pertinentes. Une recherche documentaire sera également réalisée afin d’identifier les mesures d’intégration existantes.
  2. Dans la phase de développement seront mis en place le système de soutien REST, consistant en ateliers et des coachings avec des employeurs, ainsi que la plateforme en ligne REST.
  3. Dans la phase de mise en œuvre, les entreprises et organisations auront l’opportunité de participer à des ateliers et bénéficieront de nos offres de coaching et de la plateforme en ligne.

Objectifs du projet

L’objectif principale de REST est d’améliorer les compétences et la volonté du personnel des entreprises d’embaucher et de travailler avec des réfugiés.

Le projet va développer un concept de formation modulaire consistant en des ateliers en face-à-face, un soutien sous forme de coaching, du matériel de formation, ainsi qu’une plateforme internet afin de permettre la mise en réseau des entreprises, et ainsi les aider dans leur processus de recrutement de réfugiés.

La formation abordera les sujets suivants :

  • Les aspects juridiques à considérer lorsque vous embauchez des réfugiés
  • Les aspects interculturels sur le lieu de travail
  • Les aspects psychologiques à prendre en compte (ex : traumatismes)

Validation et certification

Les participants à la formation REST auront l’opportunité de valider leur acquisition de compétences grâce à la méthodologie innovante LEVEL5 et de recevoir un certificat européen pour eux-mêmes et pour leur organisation. LEVEL5 est spécifiquement conçu pour évaluer l’acquisition des compétences personnelles, sociales et organisationnelles. Il est fondé sur approche en trois dimensions pour valider les apprentissages cognitifs, affectifs et liés aux activités pratiques : le cube LEVEL5.

Partenaires du projet

Coordinateur

Landkreis Kassel

Kassel, Allemange

www.landkreiskassel.de

4Elements

Athènes, Grèce

www.4-elements.org

ADICE

Roubaix, France

www.adice.asso.fr

blinc e.G.

Göttingen, Allemagne

www.blinc-eu.org

Catro

Sofia, Bulgarie

www.catrobg.com

CESIE

Palermo, Italie

www.cesie.org

die Berater

Vienna, Autriche

www.dieberater.com

Syrian Forum Austria

Vienna, Autriche

at.syrianforum.org

 

Activités de communication dans le cadre du projet PHASE et du programme EU Aid Volunteers !

Depuis le début du projet, l’ADICE a réalisé diverses activités et outils de communication dans le cadre du projet EU Aid Volunteers.

En plus des nombreux articles sur notre site et sur les réseaux sociaux, nous avons réalisé par exemple des affiches et des goodies (stylo, tee-shirts, sacs, carnets…) qui ont été distribués aux partenaires afin qu’ils soient relayés auprès de leurs partenaires locaux et des communautés locales.

De plus, l’ADICE a participé à divers évènement pour présenter son projet PHASE, expliquer les activités mises en œuvre, les résultats envisagés et la gestion globale de ce projet.

 

Ces présentations visaient à promouvoir le projet mais aussi le programme EU Aid Volunteers de manière générale à des représentants d’organisations ne connaissant que peu ou pas le programme.

 

Depuis début 2017, l’ADICE a notamment participé à différents séminaires durant lesquels nous avons présenté notre projet.

En février 2017, nous avons participé à un grand séminaire à Bruxelles, organisé par la Commission Européenne (EACEA et DG ECHO) auquel la majorité de nos partenaires ont participé. Durant ce séminaire, nous avons pu animer une session à propos du développement et la gestion de projets et de partenariats. Ce fut une excellente opportunité pour présenter également notre projet PHASE !

En mars 2017, nous avons également pu participer à un séminaire chez France Volontaires à Paris durant lequel nous avons pu présenter nos projets et activités réaliser dans le cadre du programme EU Aid Volunteers.

 

 

 

 

 

Durant l’année à venir, nous allons poursuivre nos activités de diffusion pour notre projet PHASE afin de faire connaitre à toujours plus de partenaires et au grand public nos actions mais aussi le programme EU Aid Volunteers de manière générale.

Séminaires de lancement du projet EU Aid Volunteers Capacity Building PHASE

Dans le cadre du projet PHASE – Platform on Humanitarian Aid for a Sustainable Empowerment, l’ADICE a accueilli le séminaire de lancement du 9 au 11 mai 2016. Ce projet est financé par le programme EU Aid Volunteers, géré par l’Agence Exécutive Education, Audiovisuel et Culture et la DG ECHO de la Commission Européenne.

 

Les trois partenaires européens ADICE, ASPEm et MONDO  ont  eu l’occasion d’échanger sur les meilleures pratiques de gestion des volontaires dans des contextes d’aide humanitaire et ont travaillé sur les contenus d’ateliers de formations PHASE 1:

  • sécurité : assurer la sécurité des volontaires, comment agir en cas de crise et d’évacuation,
  • analyse des besoins: identifier les besoins réels de l’organisation d’accueil, la façon dont les volontaires peuvent être impliqués et les compétences nécessaires pour mettre en place les activités,
  • logistique : outils et méthodes pour assurer la bonne mise en œuvre des actions et éviter des situations imprévisibles,
  • gestion de volontaires : élaborer un cadre commun pour la gestion des volontaires et assurer une gestion de qualité.IMG_4575

L’objectif est de former les organisations partenaires agissant dans le contexte humanitaire pour la préparation et le suivi des volontaires dans le cadre de leurs activités avec les communautés locales.

Pendant le mois de Juin des réunions de lancement du projet ont été réalisées via Skype avec les 11 autres partenaires dans les pays non Européens : Asociacion pro Derechos Humanos et Asociacion Pueblo Indigena en Accion Apu au Pérou; Fundacion Munasim Kullakita en Bolivie ; Human Rights Center Postup en Ukraine ; Human Supporters Association en Palestine ; International Volunteers for Social Development Association en Thailande ; Kongo Community Development Organisation au Ghana; Orissa State Volunteers and Social Workers Association en Inde; Uganda Pioneers Association au Ouganda; Volunteers Initiative Nepal au Népal; Western Focus Community Organisation au Kenya. Grace à ces réunions les partenaires ont eu l’occasion de se connaitre et d’échanger sur les objectifs et activités du projet.

IMG_4726

Dans les mois à venir, les organisations européennes vont construire le contenu et la forme de la formation PHASE 1 en s’appuyant sur les besoins et les attentes des partenaires des pays tiers. En septembre un nouveau séminaire de travail entre partenaires européens aura lieu pour finaliser cette formation PHASE 1. Puis, cet automne, les séminaires débuteront avec notamment la première formation pour les partenaires Human Rights Center Postup (Ucraine) et Human Supporters Association (Palestine) en Italie fin Septembre.

Eu aid volunteers logo