Mobilité Internationale

Formation pré-départ

3 jours de formation collective durant lesquels les participants reçoivent des conseils pour appréhender au mieux leur mobilité

L’ADICE a mis en place et anime depuis quelques années un module de formation destiné à tous les participants à un projet de mobilité.

Cette formation se déroule sur 3 jours et permet de sensibiliser les volontaires et les stagiaires à la citoyenneté européenne, à la mobilité, mais aussi aux enjeux de la mission de volontariat/stage, en particulier en ce qui concerne l’appropriation du projet, les conditions de sa réussite, les éventuels obstacles et les clés pour les surmonter, et enfin la valorisation du projet pour la suite du parcours.

Le premier jour, tous les participants assistent à une session de formation de Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1). Puis, sur deux jours, la suite de la formation se décline en six ateliers :

Forum des projets : présenter le projet de mobilité de chaque participant et revenir sur les étapes d’accompagnement de l’ADICE.

–  Sécurité : connaître les éventuels risques et la manière de les anticiper dans les contextes locaux du projet pour minimiser les risques liés à la sécurité quotidienne pendant le projet. Des conseils, des outils et des ressources sont donnés afin d’aider les participants à gérer les situations de risques ou de stress.

Interculturalité : aborder les compétences à mobiliser et les capacités d’adaptation permettant de s’adapter à des contextes interculturels.

Citoyenneté européenne : approfondir ses connaissances sur l’Union européenne et la citoyenneté européenne et situer son projet de mobilité internationale dans la politique européenne.

Valorisation : anticiper le retour de mobilité en apprenant à valoriser son expérience et ses compétences (effets, impacts et résultats attendus).

Communication : comprendre pourquoi et comment communiquer avec l’ADICE et le public en général sur son projet de mobilité, informer du déroulement de son projet et valoriser la mobilité internationale.

A la fin de ces 3 jours de formation, les volontaires et les stagiaires ont toutes les clés pour faire de leur projet de mobilité une réussite.

Le programme Erasmus+ EFP (Enseignement et Formation Professionnels) est un programme européen qui permet à toute personne de plus de 18 ans, demandeuse d’emploi, jeune diplômée de la formation professionnelle ou apprenante en formation professionnelle, de réaliser un stage professionnel non rémunéré d’une durée de 6 mois dans un pays de l’Union Européenne.

Un accompagnement pédagogique ainsi qu’un soutien financier est prévu, de façon à ce que le stagiaire puisse entièrement se consacrer à son stage. En effet, le participant est accompagné dans sa démarche par une personne de l’ADICE (précision du projet professionnel, recherche, organisation et suivi du stage, accompagnement au retour). La méthode est de trouver le stage qui soit le mieux adapté au profil et aux attentes du bénéficiaire.

Quelles sont les conditions pour participer à un stage professionnel à l’étranger ?

  • Être demandeur d’emploi ou apprenant (ou jeune diplômé) de la formation professionnelle
  • Avoir plus de 18 ans
  • Être prêt à découvrir une autre culture et à apprendre ou perfectionner une langue étrangère
  • S’engager à respecter les règles et les horaires de l’entreprise d’accueil

Quels sont les objectifs du stage professionnel ?

  • Acquérir une expérience professionnelle dans un autre pays de l’Union Européenne
  • Développer des compétences professionnelles (travail en équipe, confiance en soi), sociales et linguistiques
  • Progresser dans au moins une langue étrangère
  • Augmenter son employabilité
  • Redynamiser sa recherche d’emploi avec une expérience récente

Quelle est la durée du stage ?

Le stage professionnel EFP se déroule sur 6 mois.

Quels sont les thèmes des projets ?

Le thème du stage est défini en fonction du projet professionnel du stagiaire. Par exemple : Administration, Animation, Commerce, Communication, Culture, Environnement, Industrie, Logistique, Marketing, ONG, Social, Tourisme…

Quels sont les pays d’accueil ?

Le stage Erasmus + EFP se déroule dans certains pays de l’Union Européenne : Allemagne, Espagne, Irlande, Italie, Norvège, Portugal, Royaume-Uni…

Quelles sont les conditions financières ?

Il s’agit d’un stage professionnel non rémunéré. Une bourse est allouée au stagiaire afin de prendre en charge les frais de séjour : hébergement, nourriture, transport local. Celle-ci est calculée selon le pays et la durée du séjour. Attention, dans certaines villes européennes, cette bourse peut ne pas être suffisante pour couvrir l’ensemble des frais de séjour. De plus, une autre bourse est allouée pour le transport international, il s’agit d’un forfait calculé sur base kilométrique. Aussi, le participant a accès à une plateforme en ligne (Online Linguistic Support) afin d’effectuer des tests d’évaluation et des cours de langues, dans la langue de travail ou la langue locale.

A savoir

  • Il s’agit d’un stage et non d’un emploi : aucun salaire ne peut être versé ;
  • Il ne s’agit pas d’un séjour linguistique.
  • Un stage effectué dans le cadre d’un cursus universitaire n’entre pas dans ce programme, cependant il peut entrer dans le cadre d’une formation professionnelle (niveau 4 et 5) ;
  • Le programme ‘’Erasmus + EFP’’ ne concerne pas les stages effectués dans son propre pays de résidence.

Où puis-je trouver des témoignages?

Retrouvez les témoignages des jeunes accompagnés par l’ADICE dans le cadre de leur mission de stage professionnel à l’étranger :

Si vous êtes intéressé(e) par un stage professionnel à l’étranger, inscrivez-vous à une réunion d’information collective.

Site internet du programme Erasmus + Éducation et Formation: http://www.agence-erasmus.fr/index.php

« Erasmus pour jeunes entrepreneurs » est un programme Européen qui offre aux jeunes et futurs entrepreneurs la possibilité de se former dans l’un des 36 pays participants auprès d’entrepreneurs expérimentés gérants de petites et moyennes entreprises.

Cet échange d’expériences permet au nouvel entrepreneur d’acquérir les compétences indispensables à la création et à la bonne gestion d’une entreprise. Quant à l’entrepreneur d’accueil, il bénéficie d’un regard neuf et objectif sur son entreprise. De plus, cet échange est pour lui l’occasion de collaborer avec des partenaires étrangers et ainsi d’élargir son réseau international.

Le 6 juin 2019, l’ADICE a présenté dans le cadre d’une journée d’information le programme auprès de futurs entrepreneurs de la région des Hauts-de-France, au sein des locaux de l’association « Maillage ».

Ce fût l’occasion pour l’ADICE d’aborder les différents critères d’éligibilité et de rappeler les objectifs finaux de ce programme. Les futurs ou jeunes entrepreneurs doivent justifier d’une création d’entreprise de moins de 3 ans et/ou avoir un projet d’entreprenariat concret, précisé dans un business plan. Avant le départ en mobilité (de 1 à 6 mois), ce business plan, un CV ainsi qu’une description des objectifs à développer lors de l’échange sont demandés. L’inscription à la plateforme Erasmus pour Jeunes Entrepreneurs est également indispensable pour assurer le suivi des jeunes et futurs entrepreneurs dans la concrétisation de leur projet de mobilité.

Maryse DELEHEDDE, entrepreneur d’accueil dans la région, a pu témoigner de son expérience auprès des participants lors de la journée d’informations. L’échange effectué avec le premier nouvel entrepreneur Italien a été un grand succès pour son entreprise. Ainsi, dès l’été 2019, Maryse accueillera de nouveau un nouvel entrepreneur dans le cadre du programme Erasmus pour Jeunes Entrepreneurs.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le programme, inscrivez-vous à notre réunion d’information hebdomadaire sur notre site internet ou au 03 20 11 22 68.

Le Corps Européen de Solidarité avec l’ADICE

Les journalistes de France 3 sont venus filmer l'ADICE pour mettre en lumière le volontariat dans le cadre du Corps Européen de Solidarité.

Franck et Lucas, envoyés en volontariat par l’ADICE, témoignent sur ce que cette expérience leur a apporté.

Ce nouveau dispositif mis en place par l’Union européenne donne accès à la mobilité à de plus en plus de jeunes. Les activités de volontariat dans le cadre du Corps Européen de Solidarité s’adressent aux jeunes résidant dans l’Union Européenne, et les pays partenaires, ayant entre 18 et 30 ans, et qui souhaitent vivre une expérience professionnelle et constructive pour une durée allant jusqu’à 12 mois.

S’engager c’est avoir une expérience humaine qui peut être un tremplin vers l’emploi ou pour poursuivre un apprentissage.

L’équipe de l’ADICE

 

Corps Européen de Solidarité

Etant une structure certifiée, l’ADICE peut accompagner des participants à une mission dans le cadre du Corps européen de solidarité

Ce programme s’adresse aux jeunes résidant dans l’Union Européenne, Lichtenstein, la Turquie, l’Ancienne République de Macédoine et la Norvège ayant entre 18 et 30 ans, et qui souhaitent vivre une expérience professionnelle et constructive pour une durée de 2 à 12 mois. En effet, s’engager ou travailler, et en même temps avoir une expérience humaine, pourrait être un tremplin vers l’emploi ou pour poursuivre un apprentissage.

 

Les mobilités de stage professionnel

A partir du 1er Janvier 2019, les mobilités de stage professionnel du type Stage VET ou Corps Européen de Solidarité volet Stage sont dans l’attente de nouveaux projets .

N’hésitez pas nous contacter pour:

  • Le Corps Européen de Solidarité – volet volontariat (accessible de 18 à 30 ans, sur l’ensemble des activités d’intérêt général)
  • EU AID Volunteers (sans limite d’âge, pour des projets de développement et humanitaires)
  • Le VSI –Volontariat de Solidarité Internationale (sans limite d’âge, pour des projets de solidarité internationale)
  • Le Service Civique à l’international (accessible de 18 à 25 ans, mobilités de 6 à 12 mois sur l’ensemble des activités d’intérêt général)

 

 

Dans le cadre du projet SuDHAV, l’ADICE a organisé une formation de pré-départ pour la deuxième vague de déploiement EU Aid Volunteers du 3 au 7 septembre. Pour l’occasion, nous avons accueilli 8 volontaires sélectionnés pour effectuer des missions d’aide humanitaire en Inde et au Népal.

Les volontaires qui avaient fait le déplacement d’Italie, de République Tchèque, de Pologne, de Lituanie, de Roumanie, et de Grande Bretagne ont ainsi été formés sur les différents aspects du volontariat : interculturalité, sécurité, gestes de premiers secours, valorisation des compétences…

Aussi, l’ADICE leur a présenté leurs tâches, le contexte local et culturel de leur région de déploiement. Cela leur a ainsi permis de prendre davantage connaissance des projets qui les attendent au sein leur organisation d’accueil respective.

Les volontaires de l’aide de l’Union Européenne seront accueillis dans peu de temps par OSVSWA en Inde et par VIN au Népal afin de démarrer leur mission.

Découvrez les attentes de Pawel sur son projet !

Les premières volontaires EU Aid sont sur le terrain !

Ca y est ! Nos premières volontaires de l’aide de l’Union Européenne sont parties dans leur projet respectif pour commencer leurs missions.

Krisztina et Orlane ont ainsi été accueillies en Inde auprès de notre partenaire OSVSWA, Petya et Krisztina sont arrivées dans la Province de Satun, en Thaïlande pour travailler avec DaLaa, et finalement Teresa est en Ouganda auprès de notre partenaire UPA. Avant leur départ, les 5 volontaires européennes ont suivi une formation d’une semaine pour les préparer au mieux à leur mission.

Tout au long de cette semaine, les volontaires ont pu en apprendre plus sur les différents projets EU Aid Volunteers déposés par l’ADICE et principalement celui de déploiement, SuD HAV. Elles ont aussi pu prendre connaissances de leur projet, de leurs tâches, du contexte local et culturel de leur région de déploiement. Grâce aux visites de terrain effectuées chez nos partenaires internationaux, nous avons pu faire découvrir aux jeunes femmes quelles seront leurs futures conditions de vie et de travail dans leur organisation d’accueil.

Jeudi, un intervenant extérieur est venu partager son expérience dans l’aide humanitaire, faire travailler les volontaires dans leur domaine de déploiement : question du genre, développement communautaire et changement climatique pour les préparer au mieux à leur mission. Pour finir la semaine, les volontaires ont pu travailler sur la communication à réaliser pendant leur mission mais aussi sur la valorisation de leur projet à leur retour.

Découvrez les attentes de Krisztina sur son projet  !

Volontariat de Solidarité Internationale avec l’ADICE

L'Adice est organisme agréé pour le VSI

L’ADICE est structure d’envoi agréée VSI par le ministère de l’Europe et des Affraires Etrangères

Le dispositif du Volontariat de Solidarité Internationale s’articule de manière simple et complémentaire avec les autres dispositifs de mobilité que nous coordonnons. En effet, le Volontariat de Solidarité Internationale nous permet d’offrir de nouvelles opportunités pour des personnes ayant des profils différents de celles que nous accompagnons sur les autres dispositifs tels que le Service Civique, SVE / Corps Européen de Solidarité. En effet, les autres dispositifs ayant des objectifs et critères d’éligibilité différents (âges, compétences), le VSI vient en complémentarité car il s’adresse à des personnes ayant plus d’expérience dans des domaines liés à la solidarité internationale (gestion de projet, santé, éducation, développement communautaire…).

Objectifs :

  • Contribuer au renforcement des capacités et des compétences professionnelles des acteurs locaux dans différents domaines tels que l’éducation, le développement durable, la gestion de projets, etc.

Activités :
Activités de soutien et de renforcement des capacités des organisations d’accueil et des communautés locales par l’utilisation et le partage des compétences et de l’expertise du volontaire dans les domaines de l’éducation, la santé, l’agriculture, etc. Les tâches confiées à chaque volontaire sont déterminées en fonction des résultats de l’analyse des besoins du contexte spécifique de déploiement. Les domaines sont variés : développement organisationnel et le renforcement capacitaire, la gestion de projets, l’aide à la gestion des risques de catastrophe, l’alimentation et la nutrition, l’eau et l’assainissement, etc.

 

Après le volontariat, l’Institut du Service Civique

https://www.engagement.fr/

Depuis trois ans, l’Institut du Service Civique accompagne des jeunes qui ont montré leur engagement et leur potentiel pendant leur Service Civique et les aide à mener à bien un projet d’avenir qui valorise cet engagement et ce potentiel.

Quel que soit leur projet d’avenir, l’Institut leur apporte un accompagnement personnalisé, leur ouvre des portes vers ses partenaires, les aide à s’orienter, leur apporte un soutien, organise pour eux des séminaires

Sont autorisées à déposer une candidature les personnes qui ont de 16 à 30 ans et :
– qui ont débuté un Service Civique (SC), un Service Volontaire Européen (SVE) ou un Service Civique d’un pays de l’Union Européenne, ou un Volontariat de Solidarité Internationale (VSI) entre le 1er septembre 2017 et le 7 janvier 2019;
OU
– qui peuvent faire état, à la date de dépôt du dossier de candidature, d’un engagement non salarié, consistant et sur une longue durée (non obligatoirement continue), auprès d’un organisme à but non lucratif, pour une mission d’intérêt général;

et possédant la nationalité française, celle d’un Etat membre de l’Union européenne ou de l’espace économique européen ou qui bénéficient d’un titre de séjour valide au 31 septembre 2019. Ce titre doit leur permettre d’intégrer une formation ou un emploi, ou de créer une activité, selon les lois en vigueur en France.

Vous trouverez ci-joint une présentation de ce que fait l’Institut et des modalités de candidature.

Annexe M5n Plaquette_insitut d’engagement

En avril, l’ADICE a passé une semaine à Kathmandu et dans les communautés de Jitpurphedi et Okharpauwa au Népal.

Cette visite s’est fait dans le cadre du projet EU Aid Volunteers « SuD HAV » et avait pour but de préparer l’arrivée des futurs volontaires chez notre partenaire VIN.

La visite a été l’occasion de s’immerger dans le contexte local, de rencontrer des volontaires et des acteurs locaux.

6 volontaires européens partiront en Septembre prochain pour appuyer les communautés dans les projets suivants :

Renforcer l’équipe locale dans la gestion globale des projets et de la structure (recherche de partenariats, de fonds, montage de projets, formations, etc.). VIN mène de nombreux projets dans les thématiques suivantes : santé, droits des femmes et des enfants, environnement, etc. Notre partenaire cherche à développer

 

 

 

 

Appuyer les groupes de femmes (coopérative agricole) dans le montage de projets (micro-crédits, formations, etc.). Au Népal, les femmes sont souvent mariées tôt, avec peu d’éducation, et subissent de nombreuses discriminations et violences. Les projets sur place visent à donner des moyens d’émancipation aux femmes afin que leurs droits soient respectés et qu’elles gagnent en indépendance.

 

 

 

Améliorer les compétences des équipes locales en Gestion et prévention des risques, notamment en construction. Suite au tremblements de terre de 2015, de nombreuses familles sont encore dans des logements temporaires et attendent d’être relogées dans des maisons résistants aux séismes.

Prêt pour accueillir des volontaires internationaux !

A l’issue du projet PHASE, les 10 partenaires internationaux de l’ADICE obtiennent la certification EU-Aid Volunteers.

Du 19 au 21 mars avait lieu le séminaire final du projet de renforcement de capacités sur la gestion du volontariat international piloté par l’ADICE.

Un dernier rendez-vous avec les partenaires internationaux pour finaliser les activités et faire un échange de bonnes pratiques sur les thématiques sécurité, identification des besoins, logistique, gestion de volontariat, communication, gestion financière et administrative.

Lors de la première journée, les représentants estoniens de MONDO ont pu présenter un atelier sur la diffusion et les outils de communication à utiliser pour faire connaitre le travail de leur organisation ainsi que les projets PHASE et SUDHAV et étendre la visibilité du programme EU Aid Volunteers. Ensuite, les partenaires italiens d’ASPEm ont réalisé un atelier d’identification des besoins en prévision des futurs déploiements EU Aid Volunteers des partenaires internationaux. Pour finir la journée, ASPEm a réalisé un atelier sur la logistique à prévoir lors de l’arrivée de volontaire à travers différentes mises en situation. Le but de la journée était de finaliser les outils mis en place par les organisations internationales dans le but d’assurer un volontariat de qualité.

Pour la deuxième journée, les représentants de l’ADICE ont animé un atelier de gestion du volontariat dans le but de développer les outils créés pour l’accueil des futurs volontaires mais aussi dans le but de travailler sur les potentielles difficultés auxquelles les organisations devront faire face tout au long de leur projet. Ensuite, nos partenaires de MONDO ont tenu un atelier dans le but de finaliser et mettre à jour les plans de gestion de sécurité et d’identification des risques. Pour finir, l’ADICE a animer un atelier sur la gestion administrative et financière du projet, dont le but est de rappeler quels sont les outils et les documents nécessaires au suivi de projets européens.

Lors de la 3ème journée, l’ADICE a organisé un événement intitulé « Les enjeux et opportunités du volontariat international », le mercredi 21 mars 2018. Durant cet événement, nos partenaires ont pu présenter leur travail et témoigner de leurs expériences dans le volontariat aux côtés de représentants de la Commission Européenne, du Ministères de l’Europe et des Affaires Etrangères, de la Région Haut de France, de l’Agence Erasmus+… Ils ont ainsi pu présenter le programme EU Aid Volunteers et les résultats obtenus dans le cadre du projet de renforcement des capacités PHASE.

Cet événement a ainsi marqué la fin du projet EU Aid Volunteers PHASE mais a également annoncé le lancement du projet de déploiement EU Aid Volunteers SUDHAV (Sustainable Development through Humanitarian Aid Volunteering) dont le but est d’envoyer 45 volontaires en mission de volontariat humanitaire chez chacun de nos partenaires.

Info Day – Erasmus Jeunes Entrepreneurs

L’ADICE renouvelle son partenariat avec le programme Erasmus pour Jeunes Entrepreneurs pour la période 2018-2020.

Le programme Erasmus pour jeunes entrepreneur  , financé par la Commission Européenne, est un programme d’échanges transfrontaliers qui offre aux jeunes et aux futurs entrepreneurs la possibilité de se former auprès d’entrepreneurs chevronnés dirigeant de petites entreprises en Europe. Cet échange d’expériences permet aux nouveaux entrepreneurs d’acquérir les compétences indispensables à la bonne gestion d’une petite entreprise. L’entrepreneur d’accueil bénéficie quant à lui d’un regard neuf sur son entreprise. C’est également l’occasion pour lui de coopérer avec des partenaires étrangers ou d’en savoir plus sur de nouveaux marchés.

Lors de la réunion du 28 mars, le point a été fait sur les nouveautés du programme et les nouvelles échéances pour partir. L’ADICE s’est engagée à accompagner 10 nouveaux entrepreneurs en mobilité d’ici 2020 en Europe et pour la première fois hors-Europe !

 

Pour plus d’information sur le programme, n’hésitez pas à vous inscrire aux réunions d’information hebdomadaires par téléphone au 03.20.11.22.68 ou via le formulaire de contact