Actualités

Mobilité Internationale

Le programme Erasmus+ EFP (Enseignement et Formation Professionnels) est un programme européen qui permet à toute personne de plus de 18 ans, demandeuse d’emploi, jeune diplômée de la formation professionnelle ou apprenante en formation professionnelle, de réaliser un stage professionnel non rémunéré d’une durée de 6 mois dans un pays de l’Union Européenne.

Un accompagnement pédagogique ainsi qu’un soutien financier est prévu, de façon à ce que le stagiaire puisse entièrement se consacrer à son stage. En effet, le participant est accompagné dans sa démarche par une personne de l’ADICE (précision du projet professionnel, recherche, organisation et suivi du stage, accompagnement au retour). La méthode est de trouver le stage qui soit le mieux adapté au profil et aux attentes du bénéficiaire.

Quelles sont les conditions pour participer à un stage professionnel à l’étranger ?

  • Être demandeur d’emploi ou apprenant (ou jeune diplômé) de la formation professionnelle
  • Avoir plus de 18 ans
  • Être prêt à découvrir une autre culture et à apprendre ou perfectionner une langue étrangère
  • S’engager à respecter les règles et les horaires de l’entreprise d’accueil

Quels sont les objectifs du stage professionnel ?

  • Acquérir une expérience professionnelle dans un autre pays de l’Union Européenne
  • Développer des compétences professionnelles (travail en équipe, confiance en soi), sociales et linguistiques
  • Progresser dans au moins une langue étrangère
  • Augmenter son employabilité
  • Redynamiser sa recherche d’emploi avec une expérience récente

Quelle est la durée du stage ?

Le stage professionnel EFP se déroule sur 6 mois.

Quels sont les thèmes des projets ?

Le thème du stage est défini en fonction du projet professionnel du stagiaire. Par exemple : Administration, Animation, Commerce, Communication, Culture, Environnement, Industrie, Logistique, Marketing, ONG, Social, Tourisme…

Quels sont les pays d’accueil ?

Le stage Erasmus + EFP se déroule dans certains pays de l’Union Européenne : Allemagne, Espagne, Irlande, Italie, Norvège, Portugal, Royaume-Uni…

Quelles sont les conditions financières ?

Il s’agit d’un stage professionnel non rémunéré. Une bourse est allouée au stagiaire afin de prendre en charge les frais de séjour : hébergement, nourriture, transport local. Celle-ci est calculée selon le pays et la durée du séjour. Attention, dans certaines villes européennes, cette bourse peut ne pas être suffisante pour couvrir l’ensemble des frais de séjour. De plus, une autre bourse est allouée pour le transport international, il s’agit d’un forfait calculé sur base kilométrique. Aussi, le participant a accès à une plateforme en ligne (Online Linguistic Support) afin d’effectuer des tests d’évaluation et des cours de langues, dans la langue de travail ou la langue locale.

A savoir

  • Il s’agit d’un stage et non d’un emploi : aucun salaire ne peut être versé ;
  • Il ne s’agit pas d’un séjour linguistique.
  • Un stage effectué dans le cadre d’un cursus universitaire n’entre pas dans ce programme, cependant il peut entrer dans le cadre d’une formation professionnelle (niveau 4 et 5) ;
  • Le programme ‘’Erasmus + EFP’’ ne concerne pas les stages effectués dans son propre pays de résidence.

Où puis-je trouver des témoignages?

Retrouvez les témoignages des jeunes accompagnés par l’ADICE dans le cadre de leur mission de stage professionnel à l’étranger :

Si vous êtes intéressé(e) par un stage professionnel à l’étranger, inscrivez-vous à une réunion d’information collective.

Site internet du programme Erasmus + Éducation et Formation: http://www.agence-erasmus.fr/index.php

« Erasmus pour jeunes entrepreneurs » est un programme Européen qui offre aux jeunes et futurs entrepreneurs la possibilité de se former dans l’un des 36 pays participants auprès d’entrepreneurs expérimentés gérants de petites et moyennes entreprises.

Cet échange d’expériences permet au nouvel entrepreneur d’acquérir les compétences indispensables à la création et à la bonne gestion d’une entreprise. Quant à l’entrepreneur d’accueil, il bénéficie d’un regard neuf et objectif sur son entreprise. De plus, cet échange est pour lui l’occasion de collaborer avec des partenaires étrangers et ainsi d’élargir son réseau international.

Le 6 juin 2019, l’ADICE a présenté dans le cadre d’une journée d’information le programme auprès de futurs entrepreneurs de la région des Hauts-de-France, au sein des locaux de l’association « Maillage ».

Ce fût l’occasion pour l’ADICE d’aborder les différents critères d’éligibilité et de rappeler les objectifs finaux de ce programme. Les futurs ou jeunes entrepreneurs doivent justifier d’une création d’entreprise de moins de 3 ans et/ou avoir un projet d’entreprenariat concret, précisé dans un business plan. Avant le départ en mobilité (de 1 à 6 mois), ce business plan, un CV ainsi qu’une description des objectifs à développer lors de l’échange sont demandés. L’inscription à la plateforme Erasmus pour Jeunes Entrepreneurs est également indispensable pour assurer le suivi des jeunes et futurs entrepreneurs dans la concrétisation de leur projet de mobilité.

Maryse DELEHEDDE, entrepreneur d’accueil dans la région, a pu témoigner de son expérience auprès des participants lors de la journée d’informations. L’échange effectué avec le premier nouvel entrepreneur Italien a été un grand succès pour son entreprise. Ainsi, dès l’été 2019, Maryse accueillera de nouveau un nouvel entrepreneur dans le cadre du programme Erasmus pour Jeunes Entrepreneurs.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le programme, inscrivez-vous à notre réunion d’information hebdomadaire sur notre site internet ou au 03 20 11 22 68.

Le Corps Européen de Solidarité avec l’ADICE

Les journalistes de France 3 sont venus filmer l'ADICE pour mettre en lumière le volontariat dans le cadre du Corps Européen de Solidarité.

Franck et Lucas, envoyés en volontariat par l’ADICE, témoignent sur ce que cette expérience leur a apporté.

Ce nouveau dispositif mis en place par l’Union européenne donne accès à la mobilité à de plus en plus de jeunes. Les activités de volontariat dans le cadre du Corps Européen de Solidarité s’adressent aux jeunes résidant dans l’Union Européenne, et les pays partenaires, ayant entre 18 et 30 ans, et qui souhaitent vivre une expérience professionnelle et constructive pour une durée allant jusqu’à 12 mois.

S’engager c’est avoir une expérience humaine qui peut être un tremplin vers l’emploi ou pour poursuivre un apprentissage.

L’équipe de l’ADICE

 

Corps Européen de Solidarité

Etant une structure certifiée, l’ADICE peut accompagner des participants à une mission dans le cadre du Corps européen de solidarité

Ce programme s’adresse aux jeunes résidant dans l’Union Européenne, Lichtenstein, la Turquie, l’Ancienne République de Macédoine et la Norvège ayant entre 18 et 30 ans, et qui souhaitent vivre une expérience professionnelle et constructive pour une durée de 2 à 12 mois. En effet, s’engager ou travailler, et en même temps avoir une expérience humaine, pourrait être un tremplin vers l’emploi ou pour poursuivre un apprentissage.

 

Les mobilités de stage professionnel

A partir du 1er Janvier 2019, les mobilités de stage professionnel du type Stage VET ou Corps Européen de Solidarité volet Stage sont dans l’attente de nouveaux projets .

N’hésitez pas nous contacter pour:

  • Le Corps Européen de Solidarité – volet volontariat (accessible de 18 à 30 ans, sur l’ensemble des activités d’intérêt général)
  • EU AID Volunteers (sans limite d’âge, pour des projets de développement et humanitaires)
  • Le VSI –Volontariat de Solidarité Internationale (sans limite d’âge, pour des projets de solidarité internationale)
  • Le Service Civique à l’international (accessible de 18 à 25 ans, mobilités de 6 à 12 mois sur l’ensemble des activités d’intérêt général)

 

 

Dans le cadre du projet SuDHAV, l’ADICE a organisé une formation de pré-départ pour la deuxième vague de déploiement EU Aid Volunteers du 3 au 7 septembre. Pour l’occasion, nous avons accueilli 8 volontaires sélectionnés pour effectuer des missions d’aide humanitaire en Inde et au Népal.

Les volontaires qui avaient fait le déplacement d’Italie, de République Tchèque, de Pologne, de Lituanie, de Roumanie, et de Grande Bretagne ont ainsi été formés sur les différents aspects du volontariat : interculturalité, sécurité, gestes de premiers secours, valorisation des compétences…

Aussi, l’ADICE leur a présenté leurs tâches, le contexte local et culturel de leur région de déploiement. Cela leur a ainsi permis de prendre davantage connaissance des projets qui les attendent au sein leur organisation d’accueil respective.

Les volontaires de l’aide de l’Union Européenne seront accueillis dans peu de temps par OSVSWA en Inde et par VIN au Népal afin de démarrer leur mission.

Découvrez les attentes de Pawel sur son projet !