Actualités

Projets Européens

Compétences+ est un partenariat stratégique Erasmus+ (Education des adultes) d’une durée de 2 ans développé par l’ADICE (chef de file) et 3 autres partenaires européens (ASPEM en Italie, EPN en Angleterre et Blinc en Allemagne).

Le projet a pour objectif d’aider les participants aux projets de mobilité à poursuivre le processus pédagogique dont ils ont bénéficié avant et pendant la mobilité internationale afin d’accéder au marché du travail à leur retour.

Le 21 mai dernier, l’ADICE présentait les premiers résultats du projet devant plus de 66 organismes et potentiels participants au cours de son événement. Aujourd’hui « Compétences+ » arrive à son terme ; ce qui nous permet de présenter les différents résultats récemment obtenus dans la mise en œuvre du projet.

Dans le cadre de ce projet, quatre productions ont été développées :

  • Une étude auprès de 100 employeurs (Italie, Allemagne, France, Royaume-Uni) afin de connaître les compétences attendues par les employeurs.

Elle est présentée à chaque participant au retour de sa mobilité et permet d’identifier les compétences recherchées par les employeurs selon les secteurs d’activité. Cette étude est également disponible sur le site internet de chaque partenaire au projet.

  • Une formation en ligne pour définir les projets professionnels et/ou personnels des participants et les orienter. Sur la plateforme https://competenceplus.eu, vous trouverez :

– Un recueil d’informations sur les offres et les mesures disponibles pour accéder au marché du travail, reprendre une formation, devenir entrepreneur…

– Un outil en ligne pour identifier les compétences au retour d’une mobilité.

– Des outils de formation pour la mise à jour du CV et de la lettre de motivation.

La plateforme est disponible dans les quatre langues du projet.

Cette plateforme en ligne est présentée à tous les participants du bilan au retour. Elle est ainsi reconnue par les volontaires comme « permettant de se concentrer sur les points importants pour le CV, la lettre de motivation ainsi que l’entretien d’embauche. » C’est également une formation qui donne la possibilité aux participants de « mieux connaître et identifier les services à contacter en fonction de son projet. »

  • Une application mobile pour promouvoir l’expérience de mobilité et évaluer les compétences.

– Recueillir leur expérience de mobilité à l’international à travers des expériences et un témoignage en fin de mobilité

– Analyser leurs compétences au fil des expériences ainsi qu’à travers un questionnaire avant et après la mobilité sur les 8 compétences clés de l’Europe

– Editer et sauvegarder un journal de bord de leur expérience

L’application est disponible en français et en anglais et elle est téléchargeable gratuitement depuis l’Apple Store et Google Store sous le nom « Compétences+ ».

A ce jour, ce sont plus de 46 participants qui ont bénéficié de cette application au cours de leur mobilité. Des volontaires ont dit de cette application qu’elle leur a fait « prendre conscience des compétences existantes et celles pour lesquelles il faut encore progresser ». Cette application est également considérée par les participants comme étant « simple d’utilisation, intuitive, pratique et utile. »

  • Une formation au retour de deux jours en collectif pour effectuer un bilan sur leurs expériences, évaluer les compétences acquises et les préparer pour leurs futurs projets.

– Restitution de leur expérience de mobilité, des activités et tâches effectuées

– Analyse et partage des compétences acquises

– Ateliers sur les CV et Lettres de motivations

– Préparation à de futurs entretiens d’embauche

Ce bilan collectif a confronté jusqu’à présent plus de 60 participants à leur expérience de mobilité, de ses apports à sa valorisation pour le projet futur. Certains volontaires disent que cette formation au retour leur a permis de « prioriser les informations à valoriser sur un CV et une lettre de motivation », d’autres que cela leur a fait réaliser que leur « mobilité n’est pas qu’un simple volontariat mais une expérience professionnelle à mettre en avant ».

Aujourd’hui, ces outils « Compétences+ » sont inscrits dans la pratique pédagogique quotidienne de l’équipe de l’ADICE et des partenaires au projet. Leur impact sur les participants aux programmes de mobilité ne pourra donc qu’être grandissant.

 

« Les Mardis de la Création »

L’ADICE s’associe à la BGE pour lancer les « Mardis de la création » : une série de d’atelier d’information sur l’entreprenariat et la création d’entreprise dans les Hauts de France.

 

Dans le cadre du projet européen SIREE, l’ADICE contribue à l’insertion socio-économique des réfugiés et primo-arrivants dans les Hauts de France par le biais de l’entreprenariat. L’objectif de cet ambitieux projet : faire évoluer le regard sur les migrations et donner une image positive des primo-arrivants en les considérant comme une ressource pour le territoire d’accueil.

 

Les « mardis de la création » ouvert autant aux migrants et primo-arrivants qu’aux habitants de la Métropole Lilloise s’inscrivent directement dans cette perspective. Deux séances d’information co-animées par la BGE et l’ADICE seront organisées les mardi 22 Octobre et 5 Novembre 2019 pour aborder son projet de création d’entreprise avec méthode et découvrir les opportunités de mobilité européenne liées pour les jeunes entrepreneurs.

 

Objectifs de l’atelier ?

  • Découvrir les formes d’entreprenariat et l’écosystème de l’innovation en France
  • S’informer sur les étapes de la création d’entreprise
  • Découvrir les programme de mobilité ERASMUS pour jeunes entrepreneurs

 

Quand ?

Deux dates au choix ; le mardi 22 Octobre ou le mardi 5 Novembre

 

Où ?

Dans les locaux de la BGE à Roubaix (2 boulevard Général Leclerc, métro Eurotéléport ou tram Alfred Mongy)

 

Inscription en ligne obligatoire :

https://bit.ly/2nLjhuV

 

 

Le projet Compétences+ est un partenariat stratégique qui réunit l’ADICE (en chef de file) et 3 partenaires européens : EPN (Royaume-Uni), ASPEm (Italie) et Blinc (Allemagne).

ASPEm, avec le soutien des autres partenaires, a élaboré un module de formation de deux jours pour faciliter l’accès au marché du travail en valorisant les compétences acquises pendant la mobilité à l’étranger.

L’objectif de la formation est d’aider ceux qui reviennent d’une expérience de mobilité à comprendre, définir et présenter les compétences acquises à l’étranger pour leurs projets futurs (recherche d’emploi, reprise d’étude ou de formation, création d’entreprise…).

Les activités sont réalisées en collectif et comprennent une analyse des expériences professionnelles passées et présentes afin de reconnaître l’acquisition réelle des compétences. Elles visent principalement à approfondir la connaissance des compétences professionnelles dans un contexte international.

La formation propose également une analyse du marché du travail actuel et des exercices pratiques pour identifier dans les offres d’emploi les attentes des employeurs et les éléments à mettre en avant dans son CV et sa lettre de motivation.

Ainsi, au cours de la formation, les participants ont l’opportunité de :

– Faire un retour sur leur expérience de mobilité

– Etre accompagnés dans la compréhension de leurs expériences et compétences acquises

– Verbaliser les scénarios d’avenir qu’ils vont emprunter suite à leur mobilité internationale

Au cours des derniers mois, l’ADICE à fait bénéficier de cette formation à plus de 40 de ses participants. Chaque organisation partenaire intégrera le module dans ses activités post-déploiement.

Pour avoir plus d’informations, lisez le guide de la formation : IO4 Manual

Des nouvelles du projet Digicook Book

Les formateurs et accompagnants de l'ADICE participent à une formation d'une semaine à Berlin sur le thème de la pédagogie numérique.

« Les smartphones et les applications, je connais, mais la pédagogie numérique, c’est quoi au juste ? »

C’est pour tenter de répondre à cette vaste question que l’ADICE travaille aux côtés de partenaires grecs, espagnols, autrichiens, anglais et allemands à la création d’un outil visant à encourager les professeurs et formateurs à utiliser plus souvent et mieux les outils numériques auprès de leur public.

En effet, le numérique est maintenant partout. Internet s’est substitué au dictionnaire, wikipedia est devenu l’encyclopédie de référence;  les jeunes générations obtiennent la plupart des réponses à leurs questions par une simple recherche sur leur téléphone portable et apprennent ce faisant.

Cependant, partout en Europe,  les études et enquêtes montrent que les professeurs ne se sentent pas assez qualifiés ni même confiants pour intégrer ces nouveaux outils dans leur enseignement.

Par la création d’un livre de recettes contenant des exemples concrets de l’utilisation de certaines applications digitales (parfois bien connues, parfois moins) à des fins d’apprentissage ; l’idée est de renforcer les compétences numériques des formateurs et de lever certains freins culturels, psychologiques associés au numérique.

Ce livre de recette sera complété d’un guide pratique (toolkit) comportant des informations théoriques sur la pédagogie digitale, une liste d’applications intéressantes disponibles etc.

La présence de professeurs et de formateurs à cette formation a permis de tester ‘en direct’ le format des recettes afin de voir si cela répond aux besoins des professionnels. La première mouture du livre de recettes apparaîtra d’ici octobre et un site internet sera créé dans la foulée pour que l’information soit disponible au plus grand nombre.

 

 

 

Compétences+ est un partenariat stratégique entre 4 partenaires européens : ADICE (en chef de file), EPN (Royaume-Uni), ASPEm (Italie) et Blinc (Allemagne). Dans le cadre de ce projet d’une durée de 2 ans, une application téléphonique a été créée avec pour objectif de s’adapter aux habitudes actuelles des participants, qui gèrent la plupart de leurs activités sur leur téléphone portable.

L’objectif de l’application « Compétences+ » est de recueillir l’expérience des participants au cours de leur projet de mobilité. Ils pourront ainsi prendre des photos, écrire leur histoire et garder la mémoire de leur projet de mobilité directement sur leur téléphone.

A la fin de la mobilité internationale, les expériences et témoignages enregistrés par les participants pourront être exportés directement depuis leur téléphone sous format PDF. Dans l’idée d’un journal de bord, le portfolio des expériences et les témoignages pourront être utilisés pour promouvoir le projet de mobilité auprès des employeurs.

L’application Compétences+ permet aussi aux participants d’analyser les compétences qu’ils acquièrent au cours de leur mobilité et de noter toutes les expériences professionnelles qui leur permettent de développer de nouvelles compétences pour en faire des exemples concrets à présenter, par exemple, lors d’entretiens d’embauche.

Depuis l’application, les participants auront un accès direct à diverses fiches d’informations utiles pour préparer leur retour de mobilité. Selon les objectifs des utilisateurs (reprise d’étude, recherche d’emploi, création d’entreprise…), les fiches thématiques présentent la situation et les offres disponibles dans les quatre pays partenaires du projet.

Un livret de compétences est également téléchargeable à la fin de la mobilité, reprenant les 8 compétences clés de l’Europe. Chaque participant peut évaluer ses compétences, leur évolution et les comparer entre l’avant et l’après mobilité.

Ainsi, les bénéficiaires seront plus à même d’identifier leurs propres compétences et ressources et de les verbaliser pour présenter leurs expériences aux employeurs.

L’application mobile est disponible en français et en anglais et sera utilisée par les participants des différents partenaires européens. Elle est téléchargeable gratuitement depuis l’Apple Store et Google Store.

Des nouvelles du projet SIREE

Des « communautés d’apprentissage » pour trouver des solutions aux difficultés rencontrées par les élèves migrants et réfugiés à l’école, en voilà une idée pas banale.

« Quand je suis arrivé au lycée, je ne connaissais personne, j’ai eu du mal à me faire des amis au début » Dieudon, élève de seconde arrivé de République Centre Africaine témoigne de ses premiers jours au lycée EIC de Tourcoing. Son camarade Djoko, en 2nd auto d’origine guinéenne, peine à trouver un stage « je ne connais personne, c’est pas facile ».

C’est par des « communautés d’apprentissage » que l’ADICE entend répondre à ces défis et améliorer l’intégration des primo-arrivants réfugiés ou migrants à l’école. Le principe est simple : réunir autour d’une table les enseignants, surveillants, personnels administratifs, élèves et parents pour aborder les défis spécifiques rencontrées par les jeunes étrangers dans le lycée et travailler ensemble à des solutions.

Cette méthode innovante, qui laisse un espace aux jeunes et aux familles pour s’exprimer et qui met sur un pied d’égalité l’adulte et le jeune, nous vient tout droit de nos partenaires belges. Elle est mise en œuvre aux Pays-Bas, en Flandres belges et dans le sud de l’Angleterre grâce au projet ; à termes les leçons tirées de cette expérience enrichira les cursus de formation des futurs enseignants. Depuis le début de l’année : l’ADICE a organisé 2 communautés d’apprentissage, une dans un lycée secondaire de Tourcoing et une autre dans une organisation de formation pour adulte à Roubaix qui accueillent un public de réfugiés et migrants (à hauteur d’un atelier par mois).

Au cours de celles-ci, les participants font des activités qui sortent un peu de l’ordinaire et leur permet de mieux connaître le territoire des Hauts de France. Les adultes de l’ADEP ont fait une visite guidée de l’exposition « L’Algérie de Gustave Guillaumet » au musée La Piscine à Roubaix ; les élèves, professeurs et surveillants de l’EIC ont eu la chance de rencontrer une avocate spécialisée dans le droit des étrangers qui a permis à tous de mieux comprendre les situations administratives dans lesquelles se trouvent les mineurs étrangers en France.

En septembre, une 3e communauté d’apprentissage sera mise en place au lycée professionnel l’EPIL de Lille pour l’année scolaire 2019-2020 ; une innovation pour faire évoluer le regard sur les migrations.